S'unir contre le radicalisme. » Paix et Amour entre les peuples

 S'unir contre le radicalisme.

25/4/2010

 

S'unir contre le radicalisme.

HARUN YAHYA

Les tendances radicales, quelles que soient leurs origines, sont parmi les plus dangereuses menaces pour la paix et la sécurité dans le monde. Le radicalisme signifie le soutien des changements fondamentaux et brutaux par des lois inflexibles qui n'acceptent aucun compromis. Dans un milieu où la tolérance mutuelle et la compréhension ont cessé d'exister, les gens commencent à ressentir de l'animosité envers les différentes idéologies ou races, sans même savoir ce que l'autre partie représente ou ce en quoi elle croit.

A notre époque, le radicalisme a fait surface parmi les musulmans, les chrétiens, et les juifs. Les admirateurs de la théorie du Choc des civilisations d'après Samuel Huntington abusent et tirent avantage de la situation. Avec les attaques du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis et les conséquences qui ont suivi, le danger extrémiste pour la paix mondiale est devenu évident. Parce que les gens ont massivement cru que ces attaques avaient été menées au nom de l'Islam, cela a conduit à de grands préjugés envers les musulmans et à l'incompréhension de l'Islam. Sachant que l'Islam interdit tout acte de violence et d'agression, le monde musulman a en majorité condamné ces attaques terroristes. Les musulmans ont prié aux côtés des chrétiens pour la perte de ces innocentes vies, tandis que les musulmans américains se sont précipités pour aider les victimes. Malgré cela, aux Etats-Unis et dans certains pays européens, les préjugés envers les musulmans ont énormément augmenté, et on a constaté un taux de violence plus élevé contre ces derniers. Afin d'éradiquer le radicalisme et ses conséquences néfastes, il est indispensable d'organiser des campagnes culturelles et éducatives destinées à toutes les couches de la société. Nous pouvons faire liste des thèmes et des responsabilités des différents niveaux sociaux qui doivent être abordés par ce programme, comme suit:

On doit être conscient que le radicalisme, une tendance extrémiste incompatible avec la véritable moralité religieuse, doit être vaincu idéologiquement, de sorte qu'on puisse démontrer que ses déclarations, affirmant que ses actions sont au nom de religion, sont fausses. Il faut rappeler aux adeptes des trois religions divines qu'ils ont la responsabilité d'être bienveillants, patients, bons, amicaux, polis et respectueux. Il faut leur faire prendre conscience que Dieu interdit la violence, l'oppression, et toute autre chose qui fait du tort aux innocents. Ils doivent comprendre que c'est une erreur que d'emprunter ce chemin. Ces efforts permettront de reconnaître tous les radicaux comme des menteurs égarés et les empêcheront de trouver de nouvelles recrues.

Il faut concevoir un programme afin de donner des informations complètes et précises sur tous les protagonistes du conflit, de façon à ce que le dialogue international soit possible. Un pas important vers les relations amicales mutuelles est la création d'un milieu dans lequel juifs, chrétiens et musulmans peuvent commencer à mieux connaître les croyances, les traditions, et les rites des uns et des autres. Cela peut être réalisé par le biais des programmes culturels et éducatifs. Lorsque les gens viendront à mieux se connaître les uns les autres, ils réaliseront qu'ils ont beaucoup de choses en commun. Cela aura pour effet de rendre possible la réconciliation. Musulmans, chrétiens, et juifs devraient se parler les uns aux autres de leurs points de vue respectifs du monde conformément aux révélations des livres de Dieu, évitant ainsi une mauvaise compréhension des uns et des autres et empêchant la formation du radicalisme, causé par des lacunes des connaissances exactes.

Les médias doivent soutenir les activités culturelles nécessaires afin de créer un environnement favorable au dialogue international. Ils devraient cesser de faire dans le sensationnalisme, ce qui incite à la violence et à la ségrégation, et se concentrer sur des programmations qui encouragent la modération et la tolérance. Des émissions préparées avec précaution par les médias occidentaux joueront un rôle important dans l'éradication des préjugés, largement répandus actuellement, envers les musulmans. Les organisations médiatiques musulmanes, quant à elles, doivent cesser de diffuser des programmes et des opinions qui incitent à la haine envers les non-musulmans, et se concentrer plutôt sur l'éducation culturelle et islamique dans le monde musulman.

Les chefs religieux et les faiseurs d'opinion juifs, chrétiens et musulmans doivent identifier les gens qui ne cherchent qu'à représenter des mythes, des fausses croyances comme des parties du code religieux. Ils doivent enseigner aux gens que Dieu ordonne aux croyants d'être justes et bons, et que toute forme d'extrémisme est contraire à l'éthique religieuse. Les dirigeants politiques doivent soutenir cette campagne de prise de conscience afin de faire obstacle à l'extrémisme dans la société et de préparer le terrain pour la modération.

Avec en plus des efforts similaires de coopération, cela anéantira les conditions favorisant le radicalisme. Dans le Coran, Dieu révèle que les juifs déclarèrent que les chrétiens "ne tiennent sur rien" et vice versa. En réalité, Dieu sait mieux qui a raison, c'est pour cela que le véritable croyant doit chercher à s'approcher de Dieu au lieu de s'accuser les uns les autres. Le verset qui suit révèle que les gens qui agissent autrement sont dans l'erreur:

Et les Juifs disent: "Les chrétiens ne tiennent sur rien"; et les chrétiens disent: "Les juifs ne tiennent sur rien", alors qu'ils lisent le Livre! De même ceux qui ne savent rien tiennent un langage semblable au leur. Eh bien, Allah jugera sur ce quoi ils s'opposent, au Jour de la Résurrection. (Coran, 2: 113)

On peut réussir à supprimer le mal fait par les radicaux juifs, chrétiens et musulmans, uniquement si les personnes avides de paix, civilisées et authentiquement croyants coopèrent et forment une alliance. Une telle alliance vaincra ceux qui présentent la guerre et les conflits comme seule option, elle désavouera les affirmations de ceux qui avancent qu'une démonstration de force est le seul moyen d'accéder à la paix, et elle sera un obstacle à d'autres carnages, aux larmes et aux dommages matériels.

La moralité coranique interdit l'extrémisme

Au cours de l'histoire, les sociétés islamiques ont été des centres de tolérance mutuelle et de bienveillance envers les non-musulmans, et tout particulièrement à l'époque de notre Prophète (paix et bénédiction d’Allah sur lui).

Le radicalisme est un mouvement idéologique et une approche politique étrangers à l'Islam. Lorsqu'on étudie des groupes radicaux, il devient évident qu'en fait ils utilisent une compilation des slogans et des méthodes communistes, et qu'ils ont adopté "[la] fureur de l'ignorance" (Coran, 48: 26). L'une des caractéristiques communes à de telles idéologies est leur force émotionnelle, une cause sous-jacente du radicalisme qui est totalement incompatible avec les commandements de Dieu. Le Coran décrit les musulmans comme des personnes qui contrôlent leur colère et qui sont raisonnables, modérées et tolérantes. Les musulmans doivent être polis et respectueux lorsqu'il s'agit de dialoguer avec des peuples ayant des croyances et des idéologies différentes.

Les musulmans doivent bannir toute attitude déplaisante, colérique et provocatrice, car elles sont contraires aux méthodes et à l'essence du Coran. Ils doivent plutôt adopter l'attitude ouverte, modérée, calme et rationnelle décrite dans le Coran. En d'autres termes, ils doivent être des modèles pour l'humanité et gagner l'admiration des gens pour la moralité de l'Islam et pour eux-mêmes. Les musulmans doivent faire d'immenses efforts et produire d'excellentes œuvres scientifiques, culturelles, artistiques et esthétiques, tout comme ils doivent vivre l'Islam de la meilleure des façons, et la représenter de cette manière au reste du monde.

Category : COEXISTENCE DES PEUPLES | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |