LES CONVERSIONS À L’ISLAM - Laura la musulmane » Paix et Amour entre les peuples

 LES CONVERSIONS À L’ISLAM - Laura la musulmane

15/11/2010

Lauren Booth LES CONVERSIONS À L’ISLAM - Laura la musulmane
11 Novembre 2010

Aujourd’hui de plus en plus d’Occidentaux se convertissent à l’Islam

L’islam à notre époque est souvent mal représenté. Ses adeptes sont aujourd’hui plutôt sous-développés, ne savent pas communiquer, si peu cultivés et nuisent à ce qu’ils croient défendre. Mais en même temps, le troisième rameau monothéiste, la religion révélée pour le monde entier et la dernière phase de l’histoire de l’humanité, avance et de nouveaux musulmans éclairés rejoignent ses rangs.
Aujourd’hui de plus en plus d’Occidentaux se convertissent à l’Islam; déçus par l’immoralité, la sauvagerie du système consumériste dominant et par les contradictions des autres religions. Pour un musulman qui quitte l’Islam, dix étrangers se convertissent à lui. En Europe, environ cinq cents personnes par jour se convertissent à l’Islam. Lors du pèlerinage, comme en ce moment, chacun constate combien le nombre d’Occidentaux qui participent au grand rassemblement spirituel, est en progression. L’Islam apporte une réponse claire, raisonnable et vivante aux questions fondamentales. Il rend serein, heureux et fort celui qui prend conscience de la vérité spirituelle de la vie, fondée sur le principe que tout est relatif sauf l’Absolu, signification de la première partie de la profession de foi: «Il n’y a pas de dieu sauf Dieu.» Et la deuxième partie de la shahada, le témoignage, signifie que le lien à Dieu passe par le chemin tracé par Son Envoyé, l’homme universel, miséricorde pour les mondes, le bel exemple à suivre, qui parachève et accomplit l’histoire des révélations: «Et Mohamed est son Prophète.» Une récente conversion édifiante montre que rien ne peut occulter la vérité quand elle se manifeste à un être sincère et juste: «Je m’appelle Lauren Booth et je suis musulmane.» Ce sont avec ces mots que la belle-soeur de Tony Blair s’est présentée devant une assemblée de musulmans à Londres, il y a quelques jours, le 23 octobre 2010.

Un visage éclairé, une voix juste
Sa belle chevelure blonde à peine dissimulée sous un discret foulard, la journaliste et soeur de Cherie Blair, a fait une émouvante promesse aux participants de la conférence annuelle Global Peace and Unity: «Je ne tolérerai pas que l’Islam soit présenté comme une religion agressive et violente.» Elle touche par là à l’essentiel: la propagande anti-islam veut faire croire que l’Islam est violent, alors qu’il vise la paix et la justice.
Certes, les usurpateurs du nom, qui instrumentalisent l’Islam, les criminels intégristes, qui parlent en son nom et portent atteinte à son image, sont les premiers qui apportent de l’eau au moulin des xénophobes. Le mal est d’abord interne au monde musulman, et les violences actuelles en Irak, au Pakistan et ailleurs en sont la dramatique démonstration. Cependant, non seulement la cause est surtout due aux agressions extérieures et ingérences, mais rien ne peut justifier la haine contre l’Islam qui n’a rien à voir avec la folie des hommes assoiffés de pouvoir et aveuglés par le sentiment de vengeance. L’occupation de l’Irak, de la Palestine et les politiques qui manipulent, produisent des extrémistes et puis considèrent les musulmans comme les nouveaux ennemis. La question centrale de notre temps est celle de la justice.
Lauren Booth par ce «Je ne tolérerai pas que l’Islam soit présenté comme une religion agressive et violente», lance ainsi, un avertissement à tous les islamophobes et sans doute à l’ex-Premier ministre Tony Blair son beau-frère, qui a passé sa carrière politique à attaquer l’Islam et les musulmans de manière directe ou indirecte. Cette lucide et courageuse femme de 43 ans, a critiqué sa politique au Proche-Orient par le passé, notamment lors de la guerre qu’Israël a menée contre le Liban et le Hezbollah libanais en 2006.
Elle lui a adressé une lettre cinglante en septembre dernier dans laquelle elle l’accuse ouvertement de s’aligner sur Israël et de fermer les yeux sur le sort des Palestiniens. Tony Blair, qui avait suivi aveuglement Bush dans sa croisade contre l’Irak, aujourd’hui est soi-disant «émissaire de la paix au Proche-Orient» pour le Quartett. Il est favorable aux thèses sionistes et ne perd pas une occasion de prêcher la ligne belliciste face à l’Iran et ses ambitions nucléaires. C’est le cynisme de la politique de certaines puissances occidentales.
Laura est claire, elle lui reproche sa vision antimusulmane: «Ta vision globale est que les musulmans sont fous, dangereux et qu’il vaut mieux les éviter», conclut-elle dans sa plaidoirie. Cette militante des causes justes est considérée comme une pasionaria de la cause palestinienne. Lauren Booth a pris part à plusieurs missions humanitaires dans la bande de Ghaza et tente d’alerter sur les conditions dramatiques dans lesquelles vivent les Palestiniens sous l’apartheid sioniste. Elle a décidé de se convertir à l’Islam après avoir visité nombre de pays musulmans et partagé des moments de recueillement dans des mosquées. Elle a connu son éveil spirituel en septembre dernier, dans une mosquée.

Une vérité irrésistible
Dans le journal, où elle écrit, le Daily Mail, elle précise: «Une joie spirituelle foudroyante m’a envahie. Je savais que je n’étais plus une touriste de l’Islam, mais une voyageuse au sein de sa communauté.»
Cette nouvelle voix est représentative de la situation: malgré tous les mauvais musulmans qui trahissent l’Islam, tous les complots, toutes les campagnes de désinformation et la puissance matérielle de ceux qui pratiquent le culte du veau d’or, la vérité spirituelle coranique reste irrésistible. Elle humanise, rend clairvoyant et digne.
Cette conversion soulève des réactions meurtrières et haineuses: «Une femme choisissant de devenir le visage acceptable d’une bande de voyous qui lapident des femmes adultères, c’est la quintessence du syndrome de Stockholm», a écrit la chroniqueuse de droite Julie Burchill. Cela montre que Laura dérange et touche au coeur de la question: l’aveuglement d’une partie des décideurs et de l’opinion occidentale qui n’arrive pas à regarder la réalité en face. Le musulman est aujourd’hui David qui résiste à Goliath l’Israélien.
Plus encore, face aux dérives du libéralisme sauvage, de l’athéisme dogmatique, la faillite des idéologies et des Eglises marquées par la collusion, l’Islam est la figure d’une autre version de l’humain qui a du sens. Le mauvais comportement d’une partie de ses adeptes, l’archaïsme des régimes islamiques et l’état de décadence dans lequel se trouve nombre de sociétés musulmanes, ne peuvent changer la réalité: le Message coranique est au-dessus des affres de notre temps et s’adresse au coeur et à la raison de l’humain universel. Lauren Booth a condamné l’arrogance et la condescendance de nombre d’Occidentaux envers les musulmanes. Dans une lettre ouverte, elle dénonce le fait que trop de non-musulmans ne comprennent rien aux vertus de la femme musulmane: «Croyez-le ou non, elles peuvent être éduquées, travailler le même nombre d’heures que nous et assumer leurs responsabilités de citoyennes.» Cette nouvelle voix de la cause des croyantes, ajoute qu’elle se réjouit d’avoir abandonné l’alcool grâce à sa nouvelle religion. «Il y a tant de choses à apprendre, à aimer et à admirer dans l’Islam.»
Certains polémistes, pratiquant l’amalgame et la confusion, lui reprochent de ne pas parler des violations des droits de la personne dans des pays islamiques. Nul ne peut nier que la démocratie et l’Etat de droit sont faibles en rive Sud, mais c’est un problème politique et non point spirituel. De plus, la situation dans le monde musulman est hétérogène, diverse, on ne peut pas généraliser et uniformiser. Dans tous les cas, le témoignage et la ferveur ouverte de Laura symbolisent bien le fait que la foi musulmane s’adresse à tous les peuples, aux hommes et aux femmes de tous les temps. Encore une fois, apprendre à vivre ensemble de manière juste et à respecter le droit à la différence, est l’exigence de toujours. Bonne fête de l’Aïd el Adha, à Laura et à toutes les musulmanes et musulmans, moment du souvenir d’Abraham, père des croyants monothéistes, qui ont confiance en l’avenir.

(*) Professeur des Universités
www.mustapha-cherif.com

Mustapha CHÉRIF (*)

Envoyer cet article à un ami

 

Category : CONVERSIONS A L'ISLAM | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |