Le film "le jour d'après" donne beaucoup à réfléchir » Paix et Amour entre les peuples

 Le film "le jour d'après" donne beaucoup à réfléchir

24/8/2007

Le film « le jour d’après » donne beaucoup à réfléchir

HARUN YAHYA


Récemment est sorti un film qui a suscité l'intérêt du monde entier: "Le Jour d'Après". Le jour d'Après est basé sur une "catastrophe mondiale", un sujet sur lequel on débat fréquemment et qui est à l'origine de nombreux films. Voilà un bref résumé du scénario:

Des recherches menées par le climatologue Jack Hall (Dennis Quaid) sur le réchauffement de la planète montrent que la Terre va subir très bientôt un changement climatique. Hall voit un iceberg de la taille de Rhode Island se détacher de la banquise en Antarctique. A la suite de cet événement, de curieux rapports concernant le climat parviennent des quatre coins du monde. Des grêlons de la taille d'un pamplemousse s'abattent sur Tokyo, une tempête d'une force record commence à souffler à Hawaï, il y a des chutes de neige à New Delhi, tandis que des tornades se déclenchent à Los Angeles. Le professeur Rapson, un collègue de Hall l'appelle d'Ecosse pour lui confirmer que leur pire crainte est devenue réalité. Il annonce que le récent changement climatique s'est étendu au niveau mondial. En fondant, la glace augmente le volume habituel d'eau des océans, et le climat se modifie. Ce réchauffement général conduit notre planète vers une nouvelle ère glaciaire. Ce bouleversement se concrétisera par l'arrivée d'une unique tempête mais de force colossale. Tous, excepté Jack Hall qui part à la recherche de son fils à New York, se mettent en route vers le sud pour fuir cette mort de glace qui accompagne le changement de climat.

Plus qu'un simple scénario, ce film, qui traite des prévisions d'un climatologue qui deviennent brusquement réalité, est en fait la description probable d'une catastrophe écologique. La fonte des banquises, les grêlons plus gros que d'habitude, des variations plus importantes que la "normale" dans la régulation climatique, des sécheresses extrêmes, des pluies diluviennes ou des froids imprévus, différents évènements naturels qui sont observés dans le monde… Le Jour d'Après nous dépeint, avec de spectaculaires effets spéciaux, une terrible rupture de l'équilibre environnemental, et ses effets dramatiques sur la vie humaine.

On peut s'attendre à ce que toute personne pourvue de raison et de conscience réfléchisse sur quelques-uns des aspects actuels de cet "équilibre parfait de la nature".


Dieu a créé la Terre sur laquelle nous vivons ainsi que l'univers entier afin qu'ils permettent la vie. Lorsque cet équilibre, maintenu avec une précision miraculeuse, est rompu alors la vie sur Terre ne peut que finir par un désastre, tout comme le film le décrit. Rappelons-nous quelques exemples de ce merveilleux équilibre.


La Terre: une planète extraordinaire


Comparée à ses voisins du système solaire, la Terre est une planète grouillante de vie. Que ce soit dans le ciel, sur terre, ou dans la mer il y règne un équilibre d'une harmonie remarquable. Des millions d'espèces d'animaux, de plantes, d'insectes, des formes de vie marine, tous avec des structures différentes qui leur sont spécifiques, des couleurs, des caractéristiques, tous cohabitent sur cette très spéciale planète. La continuité de la vie créée sur Terre est un prodigieux miracle. Cette survie est assurée par des conditions très particulières adaptées à la vie. La moindre altération de ces conditions pourrait conduire à de terribles catastrophes. Cependant aucune catastrophe de ce genre ne peut se produire sans une intervention extérieure. La Planète Bleue a été créée d'une manière miraculeuse, avec une précision capable de supporter tous les êtres vivants sur elle, avec un nombre infini de caractéristiques spéciales.


La distance de la Terre au Soleil


S'il y avait de la Terre au Soleil la distance qu'il y a de Vénus au Soleil ou de Saturne au Soleil, alors il n'y aurait pas sur notre planète cette température idéale qui permet la vie. Sur l'étendue gigantesque de température qui règne dans l'univers, la vie ne peut prendre forme que sur une très courte variation. Notre Terre est précisément située dans cette étroite échelle de températures.


La répartition particulière de la chaleur sur Terre


La température idéale de la Terre, la répartition harmonieuse de la chaleur sur l'ensemble de la planète est d'une importance vitale. Quelques précautions spéciales ont été prises pour maintenir cet équilibre. L'inclinaison de 23°27' du globe terrestre le protège des différences de températures excessives entre les pôles et l'équateur. S'il n'y avait pas cette inclinaison, les différences de températures entre les deux pôles et l'équateur augmenteraient considérablement et il serait impossible qu'une atmosphère capable d'entretenir la vie puisse exister. La structure des terres joue aussi un rôle dans l'équilibre de la répartition de la température. Entre l'équateur et les pôles il y a une amplitude thermique d'environ 100°C. S'il n'y avait pas de telles différences de températures et de telles irrégularités à sa surface, alors des tempêtes soufflant à 100 km/heure dévasteraient la Terre. Le fait est que, la surface irrégulière de la Terre empêche l'apparition de terribles courants d'air qui pourraient être les conséquences d'une telle différence de température.


La Terre est tout spécialement protégée


L'atmosphère qui entoure la Terre a une fonction vitale pour la survie de la vie. Elle désintègre et détruit les petits ou grands météores, qui se rapprochent de la planète et les empêche de tomber sur Terre et d'occasionner des souffrances aux êtres vivants.

De plus, l'atmosphère filtre les rayons nocifs provenant de l'espace. Le détail le plus étonnant de cette caractéristique de l'atmosphère est qu'elle laisse passer les rayons inoffensifs, c'est-à-dire que la lumière visible, les rayons infrarouges et les ondes radios la traversent. Tous ces rayons sont indispensables pour la vie. Par exemple les rayons ultraviolets qui peuvent traverser l'atmosphère à certains niveaux spécifiques sont capitaux pour la réalisation de la photosynthèse par les plantes, et donc pour que les êtres vivants puissent continuer à exister. Les propriétés protectrices de notre atmosphère ne se limitent pas uniquement à cela. C'est grâce à l'atmosphère que la Terre est à l'abri de la température glaciale de l'espace qui est en moyenne de -270°C.

L'atmosphère n'est pas le seul élément qui protège la Terre des catastrophes. Les ceintures de Van Allen, une couronne due à l'action du champ magnétique terrestre, agissent comme un bouclier de protection qui empêche les rayons dangereux d'atteindre notre planète. Ces rayons qui sont constamment émis par le Soleil et les autres corps célestes sont mortels pour les êtres humains. En particulier les explosions d'énergie sur le Soleil, qu'on appelle des "éruptions solaires" seraient suffisamment puissantes pour détruire la vie sur Terre s'il n'y avait pas les ceintures de Van Allen. Dans le Coran Dieu attire notre attention sur cette caractéristique protectrice du ciel:


Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. Et cependant ils se détournent de ses merveilles. (Coran, 21: 32)

La pluie à juste mesure


Un autre exemple de ce parfait équilibre qui règne sur la Terre est la juste mesure de la pluie. Les mesures montrent que chaque seconde 16 millions de tonnes d'eau s'évaporent de la Terre. Cela signifie 505 trillions de tonnes d'eau par an. C'est également la même quantité de pluie qui tombe sur la Terre. En d'autres termes, l'eau est présente avec une mesure spécifique dans un cycle et un équilibre réguliers. La vie sur Terre doit sa préservation à ce cycle aquatique. Même si l'homme usait de toutes les ressources techniques dont il dispose, il ne réussirait jamais à reproduire artificiellement ce cycle.

Même le plus infime changement dans cette quantité mènerait à court terme à des bouleversements écologiques majeurs et à la disparition de la vie. Cependant rien de tout cela n'arrive, la pluie continue à tomber, la même quantité chaque année, comme il est dit dans le Coran:


Celui qui a fait descendre l'eau du ciel avec mesure et avec laquelle Nous ranimons une cité morte [aride]. Ainsi vous serez ressuscités. (Coran, 43: 11)


Le très réputé astronome américain Hugh Ross a résumé quelques-uns des équilibres de la Terre:


La gravité à la surface
- Si elle était plus importante, l'atmosphère retiendrait trop d'ammoniac et de méthane
- Si elle était moins importante, l'atmosphère perdrait trop d'eau


L'épaisseur de la croûte terrestre
- Si elle était plus épaisse, trop d'oxygène serait transféré de la croûte vers l'atmosphère
- Si elle était moins épaisse, les activités volcaniques et tectoniques seraient trop importantes


La durée de la rotation
- Si elle était plus longue, les différences de températures diurnes seraient bien plus grandes
- Si elle était plus courte, la vitesse du vent atmosphérique serait trop importante.


Le niveau d'ozone dans l'atmosphère
- S'il était plus important, la température en surface serait trop basse
S'il était moins important, les températures en surface seraient trop élevées, il y aurait trop de radiations ultraviolettes en surface


L'activité sismique
- Si elle était plus importante, de nombreuses formes de vie seraient détruites
- Si il y en avait moins, les substances nutritives des fonds océaniques (transportées et déversées par les courants fluviaux) ne seraient pas recyclées sur les continents par les remontées tectoniques.(1)


Cet incroyable équilibre et toutes les créatures vivant sur Terre sont la preuve de l'existence de Dieu et de Sa créativité. La moindre rupture dans cet équilibre signifierait une réaction en chaînes de catastrophes, comme il a été décrit dans le film. Toute personne raisonnable qui a été touchée par Le Jour d'Après devrait se mettre à réfléchir sur cet extraordinaire équilibre.

Vous êtes invités à réfléchir sur ce verset du Coran:


Il a créé les cieux sans piliers que vous puissiez voir; et Il a enfoncé des montagnes fermes dans la terre pour l'empêcher de basculer avec vous; et Il y a propagé des animaux de toute espèce. Et du ciel, Nous avons fait descendre une eau, avec laquelle Nous avons fait pousser des plantes productives par couples de toute espèce. Voilà la création d'Allah. Montrez-Moi donc ce qu'ont créé, ceux qui sont en dehors de Lui? Mais les injustes sont dans un égarement évident. (Coran, 31: 10-11)



Références:
1. Hugh Ross, The Fingerprint of God: Recent Scientific Discoveries Reveal the Unmistakable Identity of the Creator, Oranga, California, Promise Publishing, 1991, pp. 129-132

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |