Construction des ponts chez les fourmis : Un magnifique exemple de sacrifice et de coopération » Paix et Amour entre les peuples

 Construction des ponts chez les fourmis : Un magnifique exemple de sacrifice et de coopération

5/8/2011

pont de fourmisConstruction des ponts chez les fourmis : Un magnifique exemple de sacrifice et de coopération

C’est un monde surprenant et extraordinaire de secrets infinis…c’est le monde des fourmis…les savants découvrent toujours de nouvelles réalités démontrant la somptuosité de cette petite créature. De ce fait, elle méritait qu’Allah descende une Sourate en son nom ‘’Les Fourmis’’, lisons…. 

Les savants disent que le poids du cerveau de la fourmi représente un centième de gramme, et que le cerveau de la Baleine est cent mille fois plus grand. Néanmoins, la fourmi accomplit des missions et tâches intelligentes plus performante que la Baleine. Les savants s’étonnent quant à cette réalité, mais s’ils avaient un peu réfléchi et s’étaient informés du Livre d’Allah, ils auraient trouvé que c’est Allah le créateur des ces fourmis, C’est Lui qui leur a enseigné et les a guidées vers le droit chemin. C’est Lui qui a dit :

 " Créateur des cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne? C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient. Voilà Allah, votre Seigneur! Il n'y a de divinité que Lui, Créateur de tout. Adorez-Le donc. C'est Lui qui a charge de tout. Les regards ne peuvent l'atteindre, cependant qu'Il saisit tous les regards. Et Il est le Doux, le Parfaitement Connaisseur. " (Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 101 à 103).

 Chaque jour les savants déclarent que le monde des insectes notamment celui des fourmis fait partie des choses très compliquées, et il n’est pas logique que la fourmi se soit développée par elle-même. En effet, le cerveau limité de la fourmi ne suffit pas pour traiter ce taux gigantesque d’informations qu’elle utilise pendant l’accomplissement de ses missions. Cependant, ce petit cerveau est capable de traiter toutes les informations dont la fourmi a besoin d’une manière prouvant l’existence préalable d’un programme dans ce cerveau.

 Les savants ont longtemps observé le monde des fourmis. Au début, ils croyaient que c’est un monde limité c’est-à-dire elle ne réfléchit pas, elle ne comprend pas, elle ne communique pas ! Cependant et enfin, il s’est avéré que les fourmis forment une nation tout comme nous, avec leurs propres lois, vie et intelligence. Egalement, il a été découvert que l’architecture de construction est beaucoup plus ancienne par rapport à la nôtre. En effet, les fourmis construisent des maisons depuis des millions d’années. Les savants ont récemment découvert la manière de construction chez les fourmis.

 Selon le site Reuters, une nouvelle étude a démontré que la méthode adoptée chez les fourmis en traversant les trous est la construction des ponts par leurs corps ! Deux chercheurs britanniques ont mentionné que quand les troupes de fourmis rencontrent des trous sur leur chemin, elles sacrifient certaines d’entre elles, et certaines s’allongent sur afin de construire une passerelle adéquate pour les autres.

 Ces mêmes chercheurs ont trouvé que certains types de fourmis vivant en Amérique Centrale et du Sud, choisissent parmi les troupes celles dont le corps est plus approprié à la dimension du trou à remplir. Les savants disent que les fourmis qui construisent de leurs corps ce pont, souffrent beaucoup de la douleur pendant le passage des autres par-dessus, mais elles endurent et supportent en restant liées comme un véritable pont pour que les autres fourmis puissent passer jusqu’à la dernière!

 Scot Paul et Nigel Fransc de l’université de Bristol ont étudié un type de fourmis appelé Esiton marche à travers les forêts d’Amérique Centrale et du Sud en troupe regroupant jusqu’à 200 mille fourmis ! La troupe reste souvent en contact avec la colonie par une longue queue de fourmis. Cependant, cette longue queue vivante peut être fortement bouleversée lorsque les fourmis passent sur les feuilles d’arbres et les branches dispersées sur la terre des forêts. 

Après avoir établi des recherches à l’université de Boston à propos des la neurologie des fourmis, le chercheur James Traniello dit : ce comportement complexe de la fourmi est programmé, car chaque fourmi connaît d’avance ce qu’elle doit faire, donc la petite fourmi a des missions spécifiques selon la dimension de son corps, mais la jeune et forte fourmi a pour mission principale la défense de la colonie, la nourriture et les autres missions difficiles. Tandis que la fourmi âgée est mise à part, elle bénéficie de l’attention !

 Franks et Paul ont effectué des expériences au laboratoire afin de démontrer ce comportement. Franks a dit : nous avons mis des planches en bois pleines de trous de différentes tailles aux chemins des fourmis pour voir comment est-ce que les tailles des fourmis vont se conformer aux différentes dimensions des trous. En réalité, les fourmis se sont comportées d’une manière extraordinaire. Les fourmis choisissaient la méthode la plus adéquate pour la construction du pont et ce, d’une façon qui a surpris les savants et les a poussés à poser cette question : comment la fourmi a-t-elle appris cette technique de construction, tandis que pour que l’homme puisse construire un pont pareil, il lui faut des calculs architecturels complexes ?

 Le docteur Scott Powell dit que quand les fourmis rencontrent un trou qu’elles ne peuvent dépasser, elles choisissent un groupe de fourmis des tailles appropriées au trou. Ces dernières sacrifient leur vie et supportent la souffrance et difficultés de la construction du pont vivant par leurs corps afin que les autres fourmis passent dessus ! Avant de commencer la construction de la passerelle, les fourmis font des expériences jusqu’à ce qu’elles arrivent à trouver les meilleurs fourmis d’entre elles à savoir la taille et la force pour supporter les poids des fourmis passant en dessus de leurs dos !

 Les savants qui ont effectué cette expérience disent que les fourmis sacrifient un petit nombre des fourmis pour la construction de la passerelle, mais elles en bénéficient beaucoup pour assurer le passage nécessaire pour des milliers de fourmis. La fourmi procède volontairement et avec plaisir à cette organisation sociale, voire chaque fourmi se hâte pour essayer si sa taille est appropriée pour construire cette passerelle vivante !

 Gloire à Allah ! Cette solidarité et entraide existe dans le monde des fourmis, et que dire de nous les êtres humains ?! Le Prophète (Bénédiction et Paix soient sur lui) avait décrit l’état du croyant en affirmant que pour leur entraide ils ressemblent aux constructions bien faites. Ainsi, si les fourmis s’entraident et sacrifiant leur vie, ne nous est-il pas nécessaire de nous entraider et de nous sacrifier pour la satisfaction d’Allah (Exalté soit-Il) ?

 L’architecture de la construction des passerelles chez les fourmis est considérée comme une technique très développée sans autant être couteuse. Ceci ne nécessite qu’un peu de sacrifice et d’aide. Les savants trouvent étrange cette grande énergie fournie par les fourmis pendant la construction de la passerelle vivante, et leur patience et grand effort programmé. A cet effet, ils confirment que la fourmi jouit d’un haut niveau d’intelligence et amour pour ses semblables. Je marque une pause ici même pour  rappeler de ce qu’a dit le bien aimé Prophète : ‘’nul ne croit sans aimer pour son frère ce qu’il aime pour lui-même’’. 

Dans ce contexte nous nous rappelons toujours la preuve d’Allah qui a démontré que les fourmis et d’autres créatures sont des nations comme nous. Allah (Exalté soit-Il) dit

 : " Nulle bête marchant sur terre, nul oiseau volant de ses ailes, qui ne soit comme vous en communauté. Nous n'avons rien omis d'écrire dans le Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés. " (Al-'An`âm (LES BESTIAUX) : 38).

Qui a enseigné aux fourmis ces merveilleuses techniques : C’est Allah l’Exalté qui a dit par la langue de Son Prophète Moïse (Paix sur lui) lors de son dialogue avec Pharaon :

 " Alors [Pharaon] dit: «Qui donc est votre Seigneur, ô Moïse? «Notre Seigneur, dit Moïse, est Celui qui a donné à chaque chose sa propre nature puis l'a dirigée». " (Tâ-Hâ : 49-50).

 Quand les fourmis communiquent nous ne pouvons que dire ‘’Gloire à Allah’’ 

Ecrit par: Abduldaem Al-Kaheel

 www.kaheel7.com/fr

 Références:

 1. http://news.bbc.co.uk/1/hi/sci/tech/6692853.stm

 2. http://www.myrmecos.net/antbehavior.html

 3. http://www.physorg.com/news11060.html

 4. http://news.bbc.co.uk/1/hi/technology/4378162.stm

 5. http://www.bu.edu/research/spotlight/magazine/06/adapt/traniello.html

 6. http://www.kk.org/thetechnium/archives/2004/11/brains_of_white.php

 

 

 

Category : CREATION D'ALLAH | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |