La Charia : contrainte ou miséricorde » Paix et Amour entre les peuples

 La Charia : contrainte ou miséricorde

2/3/2009

La Charia : contrainte ou miséricorde

 

Toute société humaine a besoin d’une loi pouvant organiser la vie des gens et leur expliquer leur droits, leurs devoirs et leur rapport mutuels, ils ont besoin aussi d’une loi qui puisse interdire l’injustice, la haine mutuelle , en réalisant pour eux, justice et bonheur. La preuve de la miséricorde de Dieu, de même que sa Bienveillance envers les serviteurs,c'est qu'Il n'a pas laissé la vie des humains dans l'anarchie, ne leur confiant pas la charge de la législation et de régulation puisqu'Il sait que cela conduit à l’injustice et à la corruption du fait de la limite de la raison humaine et de la science et de la prédominance de la concupiscence et l’avidité sur l âme humaine.

            Plutôt, Il s'attribua le droit de légiférer et de réguler la vie des humains, de même il traça la méthode qui pourra concrétiser leurs intérêts et leur bonheur, pouvant s’harmoniser avec le dessein pour lequel il les a crées en tant que Seigneur de l’univers et Créateur de lhomme, connaissant ses secrets et ce qui lui convient comme lois et législations :

"Quoi ignorerait Il ceux que lui-même a crées, Lui le subtil, Le si bien informe?" (S67/V14).

Dans les différentes étapes de l’histoire humaine, Dieu envoya les messagers en les chargeant des lois divines, pouvant réaliser la justice sur terre :

"Nous avons envoyé Nos prophètes porteurs d'argument certains. Nous révélâmes parleur voie l’Ecriture et la juste balance pour servir de règles aux humains" (S 57/V25).

Toutefois,ces lois qui ont précédé la loi islamique étaient des lois limitées, éphémères,faites pour des peuples particuliers, dans des périodes déterminées, étant donne que l'humanité ne se trouvait pas dans une phase pouvant lui permettre d’agréer une loi générale et éternelle.

De ce fait Dieu, Le glorifié et Le Majestueux, ne s'est pas porté garant des sources sacrées de ces lois contre la falsification et la modification qui se sont infiltrées dans ces livres confondant la révélation de l’au-delà avec la pensée matérielle, La Parole Divine avec celle des humains. Et lorsque l’humanité eut atteint une phase de développement et de maturité intellectuelle et sociale,la rendant apte a recevoir la mission générale et la loi dernière, Dieu envoya Muhammad (saw) afin qu'il soit la miséricorde du monde et envoyé à tous les hommes.

Dieuse chargea donc lui-même de sauvegarder la source de la dernière loi "le Noble Coran", le sauvegarder de la falsification, de l’avatar, afin d’assurer la pérennité de la loi et sa persistance jusqu'à la fin du monde :

"C'est nous qui t'avons révélé le Rappel édifiant, et nous veillerons certes a son intégrité" (S15/V9).

Cela signifie que la vraie religion, c’est l 'Islam, et La Loi Divine infaillible est celle du Coran, Dieu Seigneur de l'univers n'accepte de l'homme que sa soumission à cette religion et cette loi :

"La vraie religion, pour Dieu, c est l’Islam"(S3/V19)

"Quiconque recherche une religion autre que l’Islam,celle ci ne sera point agréée de Lui, il sera dans l’Au-delà au nombre des réprouvés". (S3/85)


VERTUS DE LA LOI ISLAMIQUE 

   Dieu Le Glorifié, Le Majestueux a inséré dans la loi du Coran toutes les caractéristiques et les vertus qui font d’elle une loi valide pour toutes les époques et tous les lieux, l’habilitant à traiter tous les problèmes dans tous les milieux et répondre aux besoins de toutes les sociétés. Parmi ces vertus :

1)La Divinité

 La source des préceptes de cette loi n'est pas l'oeuvre des humains qui sont sous l’emprise de la déficience, l'incapacité et sous influence des effets du lieu, du temps, de l’état, de la culture, et des effets de l’humeur, du vain désir, des effets de l'avidité et des intérêts étroits ; cette source donc est l'oeuvre de Dieu, Le Maître de la décision dans cet univers, qui créa les hommes, plus averti que quiconque sur ce qui est salutaire pour eux.

         Cette loi est divine dans sa finalité puisqu'elle tend à réaliser le lien entre les hommes et Dieu Le Glorifie et Le Majestueux afin qu'ils Le connaissent et qu'ils L’adorent d’une manière parfaite. Ceci n'est pas spécifique aux cultes mais englobe la totalité des préceptes de la Loi. En faveur de cette divinité, le musulman n'avait pas le choix dans l'acceptation de cette loi et de ses préceptes, comme l'énonça le Très Haut :

"Il n'y a point de crime de la part du Prophète d'avoir accepté ce que Dieu lui accordait conformément aux lois établies avant lui " (S35/V36).

"Ceux qui ne jugeront pas d'après le livre de Dieu sont impies " (S5 /44)

Dés lors,les préceptes de cette loi trouvent dans les coeurs des musulmans, tout le consentement, l'obéissance,la subordination qu'aucune loi établie par les hommes ne pourra trouver, étant donné que c'est le pouvoir Divin :

"Serait-ce donc à la coutume païenne qu'ils préféreraient recourir pour être jugés ? Mais quelle meilleure sentence que celle énoncée par Le Seigneur Lui-Même pour un peuple qui croit fermement en Lui ? (S5/V50).

2. L'Humanisme International.

L'une des vertus de la loi islamique est qu'elle possède dans l'ensemble de ses préceptes, ses principes, ses directives, une qualité humaine internationale.Elle n'est pas une législation destinée à un genre spécifique d'hommes ou à une minorité particulière, mais destinée à l'homme (au genre humain) sur la Terre (toute la Terre) ne comportant ni distinction de race, ni sectarisme, ni partage de classe, mais les hommes dans cette législation sont égaux, car Le Législateur est le Dieu de tous les humains, et ils sont égaux à leur naissance. Et si le maître d'oeuvre de cette législation était un humain il aurait épousé le parti de son sexe, de son pays, de sa classe ou de son intérêt personnel.

3.La Perfection.

Cette Loi est parfaite et intégrale ne comportant ni imperfection ni lacune, parce qu'elle est la loi qui a parachevé et aboli ce qui l'a précédée, et après son livre, il n'y a pas de livre, ni de prophète après son prophète.

"Les incrédules désespèrent aujourd’hui de vous éloigner de votre Religion. Ne les craignez pas !Craignez-Moi ! J'amène en ce jour votre culte à son point de perfection, vous accorde le summum de Ma Grâce, et agrée pour vous l'Islam pour religion !"(S5/V3).

Et il n'est pas raisonnable que les hommes adorent Dieu par le biais d'une religion défectueuse qui s'appliquent à un peuple et non pas à un autre, à une époque et non à une autre, au moment ou l'ensemble des humains est invité à la pratiquer:

4.La Justice Absolue

L'objectif de la loi islamique, c'est d'établir la justice absolue entre les hommes, la réalisation de la fraternité entre eux, la sauvegarde de leur vie, de leurs biens, de leur honneur, de leur raison, de leur foi.

Cette loi ne favorise personne :

"Dieu ne fera tord à personne " (S18/V49)

et ne préfère pas un genre d'humains à un autre, une classe à une autre, une tribu à une autre ; Les hommes dans leur ensemble, au vu de cette loi, sont égaux.L'objectif de cette loi est l'établissement de la justice et de l'équité entre les hommes en faisant abstraction de leur doctrine, de leur couleur et de leur sexe :

"Dieu vous à prescrit de restituer les dépôts à leurs destinataires, de juger,en toute équité, si vous êtes appelés à juger ". (S4/V58).

Et si la décision de la législation avait été à l'homme, il aurait légiféré en faveur des intérêts de sa famille, de sa tribu, de son clan, de son parti aux dépens des intérêts des autres.

5.L'équilibre entre l'individu et le groupe

       La législation islamique établit l'équilibre entre l'intérêt de l'individu et celui du groupe, n'autorisant pas l'individu à mettre la main sur les droits de la société et ceux de ses intérêts communs, et ne permettant pas au groupe de spolier les droits de l'individu et ne nier son existence.

      Les régimes prédominants dans le monde se situent du coté de la domination de l'individu ou de celui du groupe. Ces régimes fonctionnent selon une loi défectueuse dont les législateurs méconnaissent ce qui est en mesure de mettre en valeur l'homme et de réaliser ses intérêts.

6.L'unionde la fermeté et de la souplesse.

          La loi islamique réunit la fermeté et la souplesse. La fermeté dans les sources, les desseins, et dans les totalités. La souplesse dans les sections, les moyens et les partis. Par le biais de cette souplesse, il faut s'accommoder et faire face au développement, s'adaptant à toute situation nouvelle, trouvant des solutions aux problèmes récents par le biais de l'effort dans la compréhension des textes et de recourir à elle, ainsi que faire l'effort de déduire les préceptes dans des domaines où n'existent pas de textes. Par cette souplesse pourront se réaliser les intérêts, des hommes sous la protection de la loi, ils ne pourront pas s'écarter, ni sentir le besoin d'une autre loi.

OBJECTIONS A L'ENCONTRE DE LA SHARIA

 

               L'invité à la pratique de la loi islamique se trouve, le plus souvent, contrecarré au moyen de contradictions soulevées par quelques individus, par ignorance ou mauvaise foi et parmi leurs allégations :

1.Que cette loi est caduque non appropriée à cette époque et incapable de trouver des solutions aux problèmes de la vie à venir et aux développements de la vie politique,économique et sociale, parce que c'est une loi qui date de XIVé siècle et d'une époque, d'un milieu et de peuples différents. Et il n'est pas raisonnable que la loi de l'époque du chameau soit apte à l'époque des avions et des engins spatiaux.

La vérité est que la loi islamique est en mesure d'affronter le développement et de traiter les questions de l'époque du fait qu'elle possède l'arme de l'effort lui permettant de produire une nouvelle jurisprudence propice aux situations à venir.

2.Un deuxième groupe prétend que l'Islam n'a aucun rapport avec l'organisation de la société d'une manière générale, et de la protection de ses affaires publiques mais il est seulement un rapport entre Dieu et l'homme par le biais de la dévotion.

Ces gens là n'ont pas lu le Coran et non pas examiné ses préceptes qui stipulent de châtier le meurtrier, le belliqueux, le voleur, celui qui commet l'adultère, le blasphémateur ; De même il stipule la délibération dans le jugement :

"... et se concertent toujours au sujet de leur affaires ". (S42/V38).

L'équité entre les hommes, ainsi que le devoir de régler le différent entre les hommes selon la révélation divine :

"Juge entre eux selon ce que Dieu t'a révélé, sans nulle complaisance ! Prends garde de céder à leurs manoeuvres". (S5/V49).

Le djihad (l'effort) et l'aumône :

"Prends soin de prélever sur leurs biens une aumône pour les purifier et les rendre meilleurs ".

Ces préceptes interdisent d'autre part l'usure ainsi que le vol des biens d'autrui en recourant au mensonge...

Tout cela fait partie des questions générales qui organisent la vie de la société selon la conduite de cette loi, en veillant à son application et à sa protection.

Le Coran dénonce ceux qui prétendent être des fidèles puis délaissent la loi divine en pratiquant les lois humaines positivistes. Le Très Haut énonça :

"N'est il pas surprenant de voir ceux qui prétendent croire en La Révélation reçue par toi, et en Celles qui l'ont précédée, recourir à la justice des faux dieux qu'ils devraient pourtant renier ? Satan lui-même se plaît à les égarer sans fin ". (S4/V60).

3.Un troisième groupe prétend que l'application de la loi conduira à l'ébranlement du rang et à la mise en péril de l'unité du peuple et la révolution des minorités non-islamiques, et au déclenchement de guerres civiles internes.

Pour réfuter cette allégation, nous disons que le Prophète (saw), est l'exemple et le modèle ; il a fondé une société dans laquelle vivaient Musulmans, Juifs et Chrétiens gouvernés tous par la loi divine, et il ne sait pas démis de la loi divine afin de satisfaire les Juifs et les Chrétiens (les minorités).

La réalité prouve que la laïcité n'a pas rapproché les Musulmans et les Chrétiens dans beaucoup de pays, mais le rapprochement fut l'oeuvre de l'esprit de tolérance dictée par le Coran.

     D'autre part, l'application de la loi islamique ne porte pas préjudice aux minorités, étant donné que l'islam leur garantit la liberté religieuse, en sauvegardant leurs biens, leur dignité, leur vie, et leurs droits politiques et civils.

           De même que l'application de la loi islamique impose aux minorités le respect de la loi publique seulement, sans leur imposer de se plier aux droits individuels comme le mariage, le divorce,l'héritage. Pour ce qui est de leur foi, ils doivent se référer à leur propre loi et ceci est le Summum de la démocratie, et un exemple idéal de liberté dans le domaine de l'observance et du culte, et dans tout ce qui touche les questions cultuelles.

Enfin, les musulmans sont une majorité dans les pays"musulmans " où vivent des minorités, pourquoi la majorité doit -elle être soumise à la minorité : C'est un fait qui ne s'accorde même pas avec les principes de la démocratie falsifiée à laquelle le système donne le jour.

Category : CONNAITRE L'ISLAM - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |