L'éthique des affaires en islam » Paix et Amour entre les peuples

 L'éthique des affaires en islam

7/7/2008

L'éthique des affaires en islam

 

Le devoir d'obéissance du musulman envers Allah et Son Messager (sallallâhou 'alayhi wa sallam) ne concerne pas seulement la dimension purement cultuelle ('ibâdât) de son existence : celui-ci est à considérer par le musulman dans tous les aspects de son existence, plus particulièrement dans les échanges de biens et de services (mou'amalât) qu'il réalise à longueur de journée Le commerçant et le consommateur musulmans ne peuvent ainsi, dans leur recherche du profit, leur effort visant à augmenter leur richesse et leur volonté de satisfaire leurs besoins ou leurs désirs matériels, adopter des pratiques et des moyens qui contreviennent aux principes et règlements énoncés dans leurs références premières (le Qour'aane et la Sounnah).

 

Le Messager d'Allah (sallallâhou 'alayhi wa sallam) a clairement averti que, parmi les questions auxquelles chaque serviteur aura à répondre en priorité le Jour du Jugement, deux porteront

sur son argent : D'où l'a-t-il eu ? Comment l'a-t-il dépensé ?...

 

Tout musulman qui s'engage dans les affaires (que ce soit en tant que vendeur, acheteur ou investisseur) doit nécessairement connaître et respecter certains principes essentiels, dont les suivants :

 

1. La nécessaire présence du consentement mutuel

Le consentement des parties contractantes constitue le fondement même de la validité des opérations commerciales (sauf cas exceptionnels): la propriété d'autrui étant, à l'image de sa vie et de son honneur, sacrée pour le musulman, il est bien évident qu'il ne lui est pas permis de s'approprier quoique ce soit appartenant à quiconque sans l'accord de ce dernier. Il est à noter que, pour qu'il y ait un consentement réel de part et d'autre, il est notamment nécessaire que :

Aucun des contractants ne profite des éventuelles difficultés financières de l'autre en le contraignant à accepter une transaction que, au fond, il réprouve (comme la vente d'un de ses biens par exemple à un prix très faible pour répondre à un besoin urgent de fonds).

Chaque contractant fasse preuve d'honnêteté, de franchise et de droiture envers l'autre.

Category : FINANCES - ARGENT | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |