Conseils pratiques au bonheur conjugal » Paix et Amour entre les peuples

 Conseils pratiques au bonheur conjugal

11/6/2009

Onze conseils pratiques au bonheur conjugal

 1. La sécurité

Nul doute qu'il s'agit d'un des piliers de la vie de l'homme, car il n'y a de vie paisible sans sécurité. C'est un impératif moral à son bonheur qui ne peut être atteint sans cela même si la personne possède la terre entière. De même, la vie de couple a besoin de cette sécurité.

Le conjoint a besoin de se sentir en sécurité, et pour cela, il a besoin de caresses tendres, de regards de compassion, de soutien dans la tristesse et la joie, et d'échange réciproque des rêves de chacun. Les cœurs s'emplissent alors d'amour et la tristesse quitte à tout jamais la vie de couple. Afin de ressentir cette sensation, les époux doivent échanger ces émotions et leur donner vie dans leurs paroles et leur comportement l'un envers l'autre.

 2. La bienveillance

C'est accomplir un bien sans jamais le reprendre, ni même espérer de gratitude ou qu'il en est de trop. Et c'est ce que requiert une vie conjugale réussie car sans bienveillance, il n'y aura que désolation. Ce qu'ily a de plus beau dans la vie de couple est de voir que chacun se sent être la moitié de l'autre. Quand l'un avance un bien pour l'autre, par adoration envers Allah, l'autre ressent les effets de l'aumône, de la grande rétribution et de l'immense récompense.

Mais s'ils se comportent avec concurrence, défi et combat, aucun ne fera de bien envers l'autre tant que celui-ci ne l'a pas fait, c'est une vie difficile et sombre. Peu s'en faut que cette union ne se brise car elle n'a pas été bâtie sur la tendresse, l'amour et la miséricorde, car la seule préoccupation est de vaincre l'autre et montrer qui est le plus fort.

 3. Le sacrifice

C'est par le sacrifice que la vie de couple persiste et intensifie les liens d'amour entre mari et femme. Que peut-il pousser l'homme à sacrifier son temps et ses biens ? Sinon l'amour. Cela veut dire beaucoup pour les gens, surtout les époux. C'est le lien qui tient l'un et l'attire vers l'autre.

Sans cela, la vie serait courte et petite, car celui qui est égoïste et n'aime que son ego prend des autres mais ne donne jamais, il ne vit que pour lui-même et meurt seul. Chacun des conjoints est tel une bougie qui se consume elle-même pour éclairer les autres. Ainsi, le bonheur est concrétisé, de même que la stabilité, et la vie semble grande alors que la récompense divine est meilleure et plus grande.

 4. La confiance

L'absence de confiance laisse place au doute et à la tricherie au sein du couple. Cela signifie en somme le début de la fin. Deux cas sont envisageables. L'un sème la confiance vis-à-vis de l'autre en l'encourageant d'agir et en comptant sur soi. Ainsi, il met sur pieds une confiance vis-à-vis de lui. Ou plutôt... la personne voit en elle-même le pilier de la famille, c'est lui qui domine et possède l'autre. Celui-ci détruit la confiance et ne lui laisse aucune chance.

Rien ne préserve la famille de la dissolution et de la destruction comme la confiance. Personne ne dompte l'autre, il ne néglige pas ses capacités et ne se moque pas dans la parole ou en actes. Sans quoi chacun vivrait séparé de l'autre. Chacun des époux doit respecter l'autre dans le rôle qu'il a à jouer dans la vie conjugale, l'entraide et le conseil sont également de rigueur.

 5. L'amour

Beaucoup de choses sont dites au sujet de l'amour. Cependant, nous dirons qu'il s'agit d'une relation entre deux personnes leur permettant de voir chaque difficulté comme une facilité et de goûter le doux au travers de l'amer. La vie de couple ne peut durer sans réel amour. L'amour engendre l'amour tout en veillant aux sentiments de l'autre, en restant près de lui et jouant avec lui. C'est avec la parole et l'acte.

Tout ceci donnera plus de force aux sentiments et plus de chaleur, l'ensemble des malheurs et des problèmes diminuent dans leur vie. Mais s'ils négligent cela et ne se donnent pas de temps suffisant pour s'asseoir ensemble et profiter d'une jouissance réciproque, c'est l'ennui qui les envahira, tout problème deviendra une barrière entre eux jusqu'à ce que chacun disparaisse de la vie de l'autre.

 6. La tendresse et la miséricorde

La tendresse est l'un des degrés de l'amour permettant d'adoucir la vie mais aussi de mesurer son amour envers l'autre. Un foyer démuni de tendresse et de miséricorde ne connaît que stress et vents destructeurs, et ce dans le meilleur des cas. La vie n'est alors que tristesse et destruction. La tendresse consiste en fait à veiller aux sentiments de l'autre et à ses émotions, tandis que la miséricorde consiste à œuvrer pour l'autre, surtout dans les moments difficiles.

Le mari sage est celui qui n'opprime pas son épouse et ne l'attaque pas. Et l'épouse tendre est celle qui veille aux droits de son mari et adore Dieu en obéissant à son époux.

 7. Le bonheur

Le bonheur est deux choses, l'acceptation et le contentement. Les gens sont entre cela, certains ne sont satisfaits de rien même s'ils possèdent la terre entière, ils se plaignent de tout, et leurs lamentations ne cessent pour une bonne raison ou pas. Et d'autres, la minorité des gens, se contentent de ce qu'Allah leur a donné, ils s'en remettent entièrement à Lui. S'ils sont éprouvés, ils patientent, et si une subsistance leur est donnée, ils remercient.

Ils ne connaissent que la patience et le remerciement alors que l'endurant et le reconnaissant sont tous deux au Paradis. Le bonheur est une chose que peu de gens comprennent, c'est une chose que l'on ne peut acheter ou obtenir sans contrepartie. Son prix est l'acceptation et le contentement. Il s'agit de significations et non d'objets, de sentiments internes et non externes, c'est une vie de bonne parole et de caresse douce. Ô grande est donc la tristesse des foyers si tôt qu'ils perdent cette notion.

 8. La franchise

Les problèmes apportent à la vie de couple un désarroi indescriptible. L'important est de savoir comment faire face à ces problèmes car chacun connaît des problèmes. Rien n'est meilleur que la franchise car elle diminue au moins les effets de ces problèmes. Au contraire, le manque de discussion et de franchise avec l'autre rend le problème encore plus explosif.

Une discussion franche et sincère concernant certains points de la vie de couple est sans aucun doute très bénéfique, car parfois il est possible de résoudre certains problèmes en disant ce que l'on a au fond du coeur. Malheureusement, le problème de beaucoup de couples est qu'ils ne s'assoient pas pour discuter et éclaircir la chose.

 9. La colère

La colère est une chose qui rend la vie conjugale encore plus difficile et apporte plus de problèmes. Le mari comme l'épouse est capable de s'énerver, et la plupart du temps pour des raisons ne méritant pas une telle attitude. Il arrive que l'on s'énerve pour un retard dans le repas. La colère ne résout rien mais complique davantage les choses.

La solution est dans la patience et la sagesse. Si l'un agit de manière à irriter l'autre, il faut que celui-ci ne s'empresse pas de répondre de la même manière et de porter un coup fatal à leur union, mais la réflexion dans la manière de résoudre le problème est une solution plus propice dans de tels cas. Quant aux cris et aux chahuts, ils ne changeront rien sinon à continuer de s'entêter chacun de son côté.

Chacun doit voir comment satisfaire l'autre et chacun doit supporter l'autre. S'il arrive que l'un se mette en colère, la réaction de l'autre doit être de le calmer et de l'apaiser avec bonne parole, pardon, sagesse et patience. Tout ceci fait partie de la bienveillance et Allah dit d'ailleurs :

{ Et comportez-vous convenablement envers elles } [ 4 / 19 ]

 10. La compréhension

C'est l'un des plus grands facteurs de réussite de la vie conjugale car il diminue les problèmes entre époux en sorte que chacun prend en considération les excuses possibles de l'autre. Quelqu'un qui ne comprend pas l'autre ne peut l'aider et est au contraire un obstacle dans sa vie.

Ainsi, les hommes ont certaines spécificités et les femmes ont les leurs. Chacun des époux doit connaître celles de son conjoint. C'est après les avoir trouvé que la compréhension sera possible. Ô que la parole est facile mais difficile l'acte, et qu'est facile l'acte mais qu'est difficile la compréhension.

 11. L'autorité

Notre religion confie l'autorité à l'homme mais cela ne signifie guère la dictature. L'Islam demande à la femme d'obéir à son mari mais lui donne pleine liberté de donner son avis à la maison et au sein de la famille. Il n'y a donc plus aucune question à poser au sujet de qui est meilleur pour détenir l'autorité.

La vie conjugale n'est pas un combat pour l'autorité. Nous parlons ici de la construction d'une famille. Chacun à son rôle à jouer et est plein maître à ce niveau. De plus, la consultation entre eux est un point très stratégique. L'important est que la consultation soit présente et que l'expression de l'avis personnel soit possible, surtout pour la femme. Le but est d'arriver à un accord commun. Mais si tout cela est absent, le Diable sera alors celui qui guide la famille.

 

Source : http://sajidine.com/

 

 

Category : MARIAGE / LE COUPLE - 1 | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |