La fortune de Qaroun » Paix et Amour entre les peuples

 La fortune de Qaroun

11/10/2008

La fortune de Qaroun

 La vie est faite de transformations qui peuvent chambouler notre existence. Celui qui se plaignait de la pauvreté hier, baigne aujourd’hui dans une grande fortune, et le contraire est vrai.

 Il reste à se demander si la détention d’un pouvoir, les effets de la gloire ou de la fortune ont eu raison de nos valeurs et de nos principes.

 Il suffit pour cela que chacun d’entre nous s’évalue au cours des dix dernières années. Notre degré de piété a-t-il augmenté ou au contraire a bien régressé ? Accomplissons-nous les rituels avec la même ferveur ou ne s’agit-il plus que de gestes quasi mécaniques ?

 En effet, tous les hommes ne sont pas capables de résister à l’attrait de l’argent et par conséquent délaissent leurs principes. Les compagnons du Prophète (PBSL) reconnaissaient que durant les temps difficiles, ils prenaient leur mal en patience tandis que durant les beaux jours, ils résistaient difficilement à l’épreuve et perdaient patience.

 Pourtant le Prophète (PBSL) nous offre un bel exemple d’intégrité. Passant en l’espace de quelques années d’un état d’extrême misère où il lui arrivait de nouer une grosse pierre autour du ventre à cause de la faim à celui d’une grande richesse puisque du bétail pris entre deux vallées constituait sa part du butin de guerre, le Prophète ne se départit jamais de ses valeurs ni de ses principes.

Le Prophète offrit sans hésiter sa part du butin à un homme qui s’extasiait devant la splendeur de son bétail. Revenu à sa tribu, l’homme s’exclama : « Je reviens de chez le plus généreux des hommes, Mohammed donne sans craindre de tomber dans la pauvreté !»

 La plupart des hommes changent lorsque leur situation financière et sociale s’améliore. Ils ne sont pas conscients de perdre ainsi leur vie ici-bas et dans l’au-delà.

Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : « Il en est parmi les gens qui adorent Allah marginalement. S’il leur arrive un bien, ils s’en tranquillisent, et s’il leur arrive une épreuve, ils détournent leur visage, perdant ainsi (le bien) de l’ici-bas et de l’au-delà. Telle est la perte évidente! » [1]

 C’est pour cela qu’Allah, dans sa grande miséricorde, a fait que la majorité des hommes mènent un train de vie décent. Autrement les hommes seraient perdus si Allah avait mis à leur disposition tous les biens de ce monde : Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : « Si Allah attribuait Ses dons avec largesse à [tous] Ses serviteurs, ils commettraient des abus sur la terre; mais, Il fait descendre avec mesure ce qu’Il veut. Il connaît parfaitement Ses serviteurs et en est Clairvoyant.»[2] 

 Dans le hadith Qudsi, Allah dit : « Si le premier et le dernier d’entre vous, si les humains et les djinns se lèvent d’un coup et me demandent d’exaucer leurs vœux, et que Je donne à chacun ce qu’il désire, cela ne modifiera rien à ce que je possède, si ce n’est l’effet que produit une aiguille plongée dans l’océan. »

 Ainsi la question ne concerne pas les trésors d’Allah mais elle se rapporte à notre force de résistance à l’attrait des biens. Ne nous méprenons pas, il ne s’agit pas d’un éloge de la pauvreté, nous avons tous le droit et l’ambition d’améliorer notre qualité de vie mais à trois conditions :

1-      Posséder une foi inébranlable

2-      Avoir reçu une bonne éducation

3-      La compagnie des honnêtes gens (amis ou époux/se) qui peuvent nous avertir si nous risquons de dévier ou s’ils notent que nous avons changé nos vertus.

 Le récit de Qaroun nous interpelle tous, jeunes et adultes, riches ou modestes, afin de nous pousser à rendre Louange à Dieu quelle que soit notre condition :

Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : « Et ne tends point les yeux vers ce dont Nous avons donné jouissance temporaire à certains groupes d’entre eux, comme décor de la vie présente, afin de les éprouver par cela. Ce qu’Allah fournit (au Paradis) est meilleur et plus durable. »[3]

 Ce récit est narré dans le dernier quart de la sourate Al Qasas. Elle débute avec le verset 76. Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : « En vérité, Coré [Karoun] était du peuple de Moïse… » [4]

Qaroun appartenait au peuple de Moïse, les Bani Israël, une minorité qui vivait en Egypte. La politique de Pharaon consistait à diviser pour mieux régner. Il opprimait les Bani Israël en guise d’exemple afin que les autres castes ne sèment pas de troubles.

Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : « Pharaon était hautain sur terre; il répartit en clans ses habitants, afin d’abuser de la faiblesse de l’un d’eux: Il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre. »[5]

 Qaroun appartenait donc à un peuple opprimé, et lui-même ne possédait ni fortune ni legs. Le verset indique que Qaroun était proche de Moïse et qu’il soutenait son message. L’emploi de l’imparfait montre qu’une fois devenu riche, Qaroun va changer et qu’il délaissera les siens et la noble cause de Moïse. 

Le Saint Coran rapporte le récit de sa décadence morale. Allah combla Qaroun de ses largesses au point où on prétendit que tout ce qu’il touchait devenait or. Sa fortune est décrite non pas en termes chiffrés mais par métonymie :

 Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : « En vérité, Coré [Karoun] était du peuple de Moïse mais il était empli de violence envers eux. Nous lui avions donné des trésors dont les clefs pesaient lourd à toute une bande de gens forts. Son peuple lui dit: «Ne te réjouis point. Car Allah n’aime pas les arrogants. …… »[6]

Les versets mentionnent que près de quarante hommes forts étaient sollicités pour porter les lourdes clés des coffres de Qaroun. Cette indication laisse deviner que Qaroun était immensément riche.

 Les débuts

 Intelligent et ambitieux, Qaroun bénéficia du soutien financier et moral des siens pour démarrer son commerce. En effet, les Bani Israël et Moïse étaient fiers de voir percer Qaroun car ce peuple opprimé avait besoin d’un capital économique puissant qui pouvait faire face à l’hégémonie de Pharaon.
Malheureusement, au lieu de remercier Allah pour sa générosité, Qaroun se départit progressivement de ses principes.

Sa chute morale compte cinq phases de déclin :

 1er déclin : Qaroun établit une politique de monopolisation du marché et doubla le prix des marchandises. Les premières victimes de cette augmentation de prix étaient les gens de son peuple. Il prétextait que s’il ne recourait pas à l’inflation, il risquait de perdre son commerce. C’est de cette manière que son modeste capital de départ se démultiplia et constitua une solide fortune.
En s’en prenant aux siens, Qaroun dévoile qu’il souffre d’un complexe d’infériorité. Il jouissait presque de les exploiter et humiliait ceux d’entre eux à qui il accordait des prêts.
Moïse observait la situation et les Bani Israël commençaient à s’inquiéter de son changement d’attitude mais n’entreprirent aucune démarche contre Qaroun. Tous espéraient qu’il revienne à sa première nature.

 2ème déclin : Qaroun s’enorgueillit et son arrogance devint telle qu’il incitait son peuple à délaisser Moïse prétendant que le Prophète les mènera à leur perte.
Les sages de Bani Israël l’avertissaient que son orgueil lui vaudrait le courroux divin : Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : « Et recherche à travers ce qu’Allah t’a donné, la Demeure dernière. Et n’oublie pas ta part en cette vie. Et sois bienfaisant comme Allah a été bienfaisant envers toi. Et ne recherche pas la corruption sur terre. Car Allah n’aime point les corrupteurs». [7]
Les sages tentaient de le ramener vers le droit chemin en lui conseillant de jouir de ses biens et de profiter de la vie sans toutefois nuire aux pauvres gens. Mais peine perdue, Qaroun ne voulait rien entendre.
Notons que Moïse gardait le silence car il savait que s’il prenait la parole, Qaroun l’accuserait de lui envier sa fortune.
L’orgueilleux accumule les défauts, il s’entête et se surestime outre mesure. Faisant fi de la modestie, l’arrogant ne tolère aucune offense – même involontaire – à sa personne. Dénonçant ce vil trait de caractère, l’imam Al Chafai disait : « Ne te surévalue pas sinon Allah te rabaissera à ta juste valeur ! »
Le Prophète dit à ce sujet : « N’entrera point au Paradis, celui dont le cœur contient un atome d’orgueil ». Il rajoute : « Allah me fait dire (par l’intermédiaire de Jibril) : Soyez modestes afin que personne ne se vante et se moque au dépens d’autrui. »
Dans le hadith Qudsi, Allah dit : « Celui qui devient humble envers Moi de la sorte (et le Prophète rabaissa sa main jusqu’à terre) Je l’élèverai de la sorte (le Prophète leva sa main vers le ciel).

 3ème déclin : A fur et à mesure qu’il s’enrichissait, Qaroun devenait de plus en plus cupide. Il n’avait plus aucun scrupule et n’hésitait pas à brasser de l’argent par des voies illicites.
Loin d’être un secours pour son peuple, Qaroun corrompait les jeunes par divers moyens de distraction et de divertissement, activités lucratives d’une rentabilité sans pareille. De nos jours, nous assistons au même phénomène si ce n’est que les outils technologiques diffèrent. En effet, l’art et les médias sont déviés de leur noble rôle de promoteurs culturels et intellectuels. Dans la plupart des cas, ils agissent comme instruments de débauche et de dépravation qui incitent les jeunes à satisfaire leurs pulsions sexuelles.
Ne nous laissons pas éblouir par l’argent et cherchons toujours à savoir s’il est acquis de façon licite ou non. Le Prophète dit : « Toute chair qui a grandi d’une voie illicite est destinée au Feu ».
Coupant court aux paroles des sages qui le prévenaient des dangers auxquels il s’exposait en versant dans la corruption, Qaroun rétorqua qu’il a obtenu sa fortune sans l’aide de personne. Qaroun fournit une réponse à une question qui ne lui a pas été posée. Cette répartie aberrante révèle qu’il n’a pas la conscience tranquille et renie l’appui de son peuple et de Moïse. Pire encore, Qaroun nie l’aide d’Allah tel que le démontre explicitement le verset suivant : Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : “ Il dit: «C’est par une science que je possède que ceci m’est venu». Ne savait-il pas qu’avant lui Allah avait fait périr des générations supérieures à lui en force et plus riches en biens? Et les criminels ne seront pas interrogés sur leurs péchés»! » [8]

 4ème déclin : Refusant de prêter oreille aux sages, Qaroun s’entoura d’une cour d’arrivistes qui le comblaient de louanges et chantaient sa gloire afin de profiter de sa fortune.
Le saint Coran attire notre attention sur les pièges de ce monde et les moyens et les personnes qui peuvent nous traîner vers le chemin de la déperdition.

 5ème déclin ou l’ultime chute : Qaroun vendit la cause de son peuple et s’allia à leur pire ennemi Pharaon ! Il délaissa son peuple au cœur de l’affrontement qui opposait Moïse à Pharaon, quand le Prophète remporta le défi face aux sorciers :
Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : “ Nous envoyâmes effectivement Moïse avec Nos signes et une preuve évidente,
vers Pharaon, Hâmân et Coré. Mais ils dirent: «Magicien! Grand menteur!» [9]
Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : “ De même (Nous détruisîmes) Coré, Pharaon et Haman. Alors que Moïse leur apporta des preuves, ils s’enorgueillirent sur terre. Et ils n’ont pas pu [Nous] échapper.
Nous saisîmes donc chacun pour son péché: Il y en eut sur qui Nous envoyâmes un ouragan; il y en eut que le Cri saisit; il y en eut que Nous fîmes engloutir par la terre; et il y en eut que Nous noyâmes. Cependant, Allah n’est pas tel à leur faire du tort; mais ils ont fait du tort à eux-mêmes» [10]

 Pharaon se réjouissait de cette alliance car il comptait sur lui pour semer la zizanie au sein des Bani Israël et en contrepartie Qaroun obtint de Pharaon qu’il ne fasse pas mainmise sur sa fortune.

 Pour ébranler la foi de son peuple, Qaroun voulut porter atteinte à la réputation de Moïse. Il soudoya une femme de petite vertu pour qu’elle prétende que le Prophète avait commis l’adultère avec elle. Moïse se tourna vers Allah et L’invoqua pour que la Vérité éclate. Effectivement, émue par la force de ses supplications, la femme se repentit et avoua que Qaroun était à l’origine de son mensonge.

Cependant Pharaon avait une autre idée, il convainquit Qaroun de se montrer à son peuple dans toute sa splendeur. Paré de ses atours, Qaroun sortit dans un convoi magnifique qui éblouit les gens de son peuple et divisa les personnes en deux. Ceux qui enviaient Qaroun et se plaignaient de leur propre situation et ceux, au contraire, qui ne voulaient pas perdre leurs principes quel que soit le prix. 

Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : “ Il sortit à son peuple dans tout son apparat. Ceux qui aimaient la vie présente dirent: «Si seulement nous avions comme ce qui a été donné à Coré. Il a été doté, certes, d’une immense fortune». Tandis que ceux auxquels le savoir a été donné dirent: «Malheur à vous! La récompense d’Allah est meilleure pour celui qui croit et fait le bien». Mais elle ne sera reçue que par ceux qui endurent. »[11]

 Dénouement

En provoquant la sédition au sein des Bani Israël, Qaroun a démontré qu’il n’y avait plus aucun espoir de rédemption et qu’il constituait un réel danger pour la mission de Moïse.

Or, Qaroun, qui se vantait d’avoir gagné sa fortune grâce à son intelligence, ignorait que sa demeure était construite sur une zone séismique. Son châtiment fut terrible : un tremblement de terre l’engloutit et sa demeure et ses trésors furent également ensevelis.  Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : “ Nous fîmes donc que la terre l’engloutît, lui et sa maison. Aucun clan en dehors d’Allah ne fut là pour le secourir, et il ne pût se secourir lui-même. »[12]

 Ceux qui l’enviaient quelques jours plus tôt comprirent que tout comme la richesse peut être une grâce, leur modeste condition est une grâce d’Allah. En effet, quand Allah nous prive parfois, c’est pour nous prémunir des méfaits que peut engendrer une trop grande richesse sur nos mœurs.

Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : “ Et ceux qui, la veille, souhaitaient d’être à sa place, se mirent à dire: «Ah! Il est vrai qu’Allah augmente la part de qui Il veut, parmi Ses serviteurs, ou la restreint. Si Allah ne nous avait pas favorisés, Il nous aurait certainement fait engloutir. Ah! Il est vrai que ceux qui ne croient pas ne réussissent pas».
Cette Demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à s’élever sur terre, ni à y semer la corruption. Cependant, l’heureuse fin appartient aux pieux. …… » [13]

 Le récit s’achève sur une idée essentielle : L’orgueil, le gain illicite et la corruption mènent tout individu vers une fin tragique, sans compter que le Paradis lui sera interdit.

Durant toute la période de son règne, le juste calife Omar ibn Abdel Aziz gardait constamment en mémoire le récit de Qaroun pour se prémunir des conséquences néfastes de la gloire et de la puissance que peut procurer le pouvoir politique. Il récitait en mourant le verset 83.

Allah (exalté soit-Il) dit –ce qui peut être traduit comme : “ Cette Demeure dernière, Nous la réservons à ceux qui ne recherchent, ni à s’élever sur terre, ni à y semer la corruption. Cependant, l’heureuse fin appartient aux pieux. …… »

 Observations :

      Qaroun a atteint ce degré d’impiété car il ne s’est jamais remis en question. Apprenons à  évaluer notre parcours de façon permanente. Et si cette introspection s’avère difficile, demandons l’avis des personnes sincères qui veulent notre bien et en qui nous avons confiance : un ami fidèle, nos parents, notre conjoint…

      Par cupidité, Qaroun s’est défait de tous ses principes moraux et religieux. Or, le Coran nous enseigne qu’il est plus important pour nos enfants que nous leur léguions des valeurs solides plutôt que des comptes en banques bien garnis. Le Prophète demanda aux compagnons s’ils savaient qui était l’indigent. Ils répondirent qu’il s’agissait de celui qui ne possédait ni argent ni biens. Le Prophète dit : « Non, l’indigent est celui qui arrive le jour de le Résurrection avec un solde d’insultes, de coups, et de gains illicites. En compensation, ses victimes puiseront dans son compte de bonnes actions et il se retrouvera sans rien à son actif ! »

      Le récit de Qaroun est un message destiné aux riches ainsi qu’aux gens de modestes conditions. Dans leur route vers la fortune et la gloire, les ambitieux doivent prendre pour alliés des compagnons vertueux qui consolideront leur foi et les rappellerons à l’ordre au moindre écart. De même, les humbles doivent remercier Allah qui, en les privant de certaines choses, vise à les protéger des dangers que l’argent, le pouvoir ou la célébrité peut générer surtout chez eux dont la foi risque de se révéler vacillante.

 Traduit par : La Caravane Française – Dar al-Tarjama

AmrKhaled.net
Cet article peut être publié ou copié sous une forme inchangée pour des usages privés ou personnels, à condition de mentionner sa source d'origine.  Tout autre usage de cet article sans une autorisation écrite préalable de la  part de l'Administration du site est strictement interdit.Pour plus d’informations : management@daraltarjama.com

[1] Al-Hajj : 11

[2] Ach-Choura : 27

[3] Ta Ha : 131

[4] Al-Qasas :76

[5] Al-Qasas :4

[6] Al-Qasas :76

[7] Al-Qasas :77

[8] Al-Qasas :78

[9] Ghafir : 23-24

[10] Al-Ankabout :39-40

[11] Al-Qasas :79-80

[12] Al-Qasas :81

 

Category : RECITS DU CORAN | Write a comment | Print

Comments

 LaTentation, le 15-10-2008 à 10:24:58 :

Commentaire sans titre

img76/5378/crationws1.gif

< type=text/java>setImgWidth();

 

Bonjour, je prends le temps de venir vous visiter aujourd'hui ,

il est toujours agréable de lire vos billets (coco) ,

de regarder les photos de vos escapades (louvette et didier, roro le petit robot, bugarach),

de voir les créations images pour certains  ( chriss, melle Andrea, isa ) ,

de sourire en voyant des coups de gueules aussi ( gavroche  et clem, nadia ) ,

d'ecouter les musiques diverses.(ippo),

et meme les compositions (gabriel, rock motors )

de decouvrir des cultures (terre d'afrique, islampaixamour )

des associations ( chapelle vaulry)

des forums ( scorpionnette)

la vie de tous les jours ( tinouchat,amour11, nouscka)

des poèmes (objectifrandos, la clef des champs, claire005, soldat de la poesie)

des explications de jeux (dame de coeur )

la cueillette des champignons ( mushrooms)

des articles divers ( nouschkabelle,debactu )

des envolées lyriques ( alixdeslandes, nicetwinning)

visite de pays (dimdamdom59)

des amours ( bbchaton)

amitié (le reve de cassandre, hirondelle1)

vie de famille ( lesmoumouhs)

des astuces ( locationletreport)

déco de blogs ( rockingchair, soleildafrique, LaMoucheQuiPete)

Merci à vous tous pour ce partage,

Je vous souhaite à tous une bonne journée,

bisous à bientôt

| Contact author |