Les paroles de notre bien-aimé prophète Muhamed (saws) » Paix et Amour entre les peuples

 Les paroles de notre bien-aimé prophète Muhamed (saws)

29/8/2009

Les paroles de notre bien-aimé prophète Muhamed (saws)

 

 "Certes, un Messager pris parmi vous, est venu a vous, auquel pèsent lourd les difficultés que vous subissez, qui est plein de sollicitude pour vous, qui est compatissant et miséricordieux envers les croyants."At- Tawba 128

Son caractère :

-Selon 'Aisha (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Dieu est doux et II aime la douceur en toute chose». (ura)

-Toujours selon elle, le Prophète (bsdl) a dit: «Quand la douceur est dans quelque chose, elle ne peut que l'embellir et quand elle en est retirée, elle ne peut que l'enlaidir». (Rapporte par Moslem)

Notre Prophète (bdsl) a dit aussi :


« Nourris l’affamé, visite le malade et libère le captif. »

 « Allah n'est pas bon avec celui qui n'est pas bon envers son prochain. »

« Aucun père ne peut offrir de meilleur cadeau à son fils que les bonnes manières. »

« Vous n'entrerez au paradis que si vous croyez ; et vous ne croirez que lorsque vous vous aimerez les uns les autres. Puis-je vous indiquer une chose qui vous fera vous aimer  les uns les autres ? Saluez- vous . (Adressez-vous le Salam. ) ."

« Le pire des festins est celui du mariage auquel seuls les riches assistent , tandis que les pauvres n'y sont point conviés . »

« Ne te réjouis pas devant les malheurs de ton frère , de crainte qu'Allah n'ait pitié de lui et ne t'éprouve à ton tour. »

 « Celui qui est dépourvu de bonté est dépourvu du bien. »

« Celui qui m'est le plus cher est celui qui a la meilleure conduite. »

« Celui qui renonce au mensonge aura un château dans un coin du paradis ; celui qui renonce à la dispute alors qu'il est dans son droit , aura un château au milieu du paradis ; et celui qui a une bonne conduite en aura un , construit dans sa partie la plus élevée . »

« Quiconque tue un moineau ou une créature plus petite sans raison valable aura des comptes à rendre à son sujet . »

« Quand un musulman rend visite à son frère malade, il continue très certainement à cueillir les fruits du paradis jusqu'à son retour (chez lui). »

« Le contentement de Dieu se trouve dans le contentement du père et Son mécontentement dans le mécontentement du père . »

 

« Le meilleur d'entre vous est celui qui se conduit le mieux envers sa famille et je suis le meilleur envers la mienne . »

« Qu'aucun croyant ne déteste une croyante. S'il hait un de ses traits de caractère , il devrait pouvoir en apprécier un autre . »

« Le plus parfait des croyants est celui qui a la meilleure conduite. Les meilleurs d'entre vous sont ceux qui sont les meilleurs avec leurs femmes. »

« Si un jeune homme honore un vieil homme en raison de son âge, Allah lui enverra quelqu'un qui le traitera de la même façon dans ses vieux jours. »

« Celui qui cause du tort à son voisin n'entrera pas au paradis. »

« Quand vous rendez visite à un malade, chassez son angoisse à l'égard de la mort ; ça ne pourra rien empêcher mais ça réconfortera son âme . »

Annawas Ibn Sam'an (das) rapporte: «J'ai interroge le Messager de Dieu (bsdl) sur le bien et sur le mal. Il me dit: Le bien c'est la bonne moralité et le mal c'est ce qui reste hésitant dans ta poitrine et que tu n'aimerais pas que les gens découvrent». (Rapporte par Moslem)

Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn Al-'As (das), le Messager de Dieu (bsdl) n'a jamais été grossier et n'a jamais voulu le paraître. Il disait: «Parmi vos meilleurs sont ceux d'entre vous qui ont la plus haute moralité et le meilleur caractère». (ura)

Selon Abouddarda' (das), le Prophete (bsdl) a dit: «Rien ne pèse plus dans la balance du Croyant le jour de la résurrection que sa bonne moralité et son bon caractère. Dieu déteste en effet tout grossier au parler impudique». (Rapporte par Attirmidhi)

Selon lui encore, le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Les Croyants qui ont la foi la plus accomplie sont ceux d'entre eux qui jouissent de la meilleure moralité et du plus doux caractère. Les meilleurs d'entre vous sont ceux qui traitent le mieux leurs femmes». (Rapporte par Attirmidhi)

Selon Abou Oumama Al Bahili (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Je garantis une maison dans les faubourgs du Paradis a celui qui se sera abstenu de toute polémique même quand il avait raison. Je garantis une maison au coeur du Paradis a celui qui se sera abstenu du mensonge pas même en plaisantant. Je garantis une maison dans les plus hauts lieux du Paradis a celui qui aura été aimable et de bonne moralité». (Rapporte par Abou Dawud)

'Aisha (das) rapporte: «J'ai entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire: «Le Croyant atteint sûrement par sa bonne moralité et son affabilité le degré de celui qui jeune toute l'année et passe toutes ses nuits a prier et a évoquer Dieu».(Rapporte par Abou Dawud)

Ses recommandations envers les femmes :

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Le Croyant qui a la foi la plus parfaite est celui qui a le meilleur caractère. Les meilleurs d'entre vous sont les meilleurs avec leurs femmes». (Rapporte par Attirmidhi)

Selon lui encore, le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Les Croyants qui ont la foi la plus accomplie sont ceux d'entre eux qui jouissent de la meilleure moralité et du plus doux caractère. Les meilleurs d'entre vous sont ceux qui traitent le mieux leurs femmes». (Rapporte par Attirmidhi)

Ses recommandations envers la famille :

Selon Abou Ayoub Al Ansari (das), un homme dit: «O Messager de Dieu! Informe-moi d'une oeuvre qui me fasse entrer au Paradis et qui m'éloigne de l'Enfer». Le Prophete (bsdl) lui dit: «Tu adores Dieu sans rien Lui associer. Tu pratiques correctement la prière. Tu t'acquittes de l'aumône légale et tu fais du bien avec tes proches». (ura)

Selon lui encore, le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il reçoive généreusement son hôte. Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il soit gentil avec tous ses parents. Celui qui croit en Dieu et au jour dernier, qu'il dise une bonne chose ou qu'il se taise». (ura)

Selon 'Abdallah Ibn 'Amr Al 'As (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «II suffit pour l'homme comme péché le fait d'abandonner ceux qui sont a sa charge»  (Rapporte par Abou Dawud et autres) Moslem l'a rapporte dans son recueil authentifie dans ce même sens. Il dit: «II suffit pour l'homme comme péché le fait de refuser leur subsistance a ceux qui dépendent de lui».

Selon lui encore, un homme dit: «O Messager de Dieu! J'ai des proches parents envers qui je respecte les liens de parenté et qui ne le font pas avec moi. Je leur fais du bien et ils me font du mal. Je les traite avec gentillesse et ils me traitent brutalement». Il lui dit: «Si tu es vraiment tel que tu viens de dire, c'est comme si tu leur faisais avaler sans eau de la cendre brûlante. Tu ne cesseras pas de trouver en Dieu un soutien contre eux tant que tu te conduiras ainsi».

Selon Anas (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Celui qui aimerait bien qu'on élargisse sa subsistance et qu'on retarde l'échéance de sa mort, qu'il se montre bon avec ses proches!» (ura)

Selon lui encore, le Prophète (bsdl) a dit: «Celui qui respecte les liens de la parente n'est pas celui qui rend le bien par le bien mais c'est celui qui continue a respecter ces liens quand même ses proches les rompent». (Rapporte par Al Boukhari)

Selon 'Aisha (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Les liens de parenté s'accrochent au Trône de Dieu en disant: «Celui qui nous respecte, que Dieu reste lié a lui! Et celui qui nous rompt, que Dieu rompe avec lui!». (ura)

Selon Abou Bakra Ibn Al Hareth (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Voulez-vous que je vous informe des plus grands péchés?» (Trois fois de suite). Nous dîmes: «Certainement que oui, ô Messager de Dieu!» Il dit: «Le fait de donner à Dieu des associes, l'ingratitude envers les deux parents...» Il s’était appuyé àquelque chose. Il se mit assis et dit: «Et le parler mensonger et le faux témoignage». Il ne cessa de les répéter jusqu'a ce que nous dîmes: «Que ne s'est-il donc tût!» (ura)

Selon 'Abdullah Ibn 'Amr Ibn Al 'As (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Les grands péché sont: Le fait de donner a Dieu des associes. L'ingratitude envers les deux parents. Le meurtre. Et le faux serment».

Selon Ibn 'Omar (das), le Prophète (bsdl) a dit: «La meilleure façon d'honorer les liens de parenté est de faire du bien avec les anciens amis de son père».

Ses recommandations envers les mères :

Selon lui encore, un homme vint chez le Messager de Dieu (bsdl) et lui dit: «Ô Messager de Dieu! Quel est celui qui mérite le plus que je lui tienne compagnie?» Il dit: «Ta mère». Il dit: «Et qui encore?» Il dit: «Ta mère». Il dit: «Et qui encore?» Il dit: «Ta mère». Il dit: «Et qui encore?» Il dit: «Ton père».(ura)

Ses recommandations envers les personnes âgées et les bienfaiteurs :

-Selon Abou Musa (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «C'est glorifier Dieu le Très-Haut que d'honorer le Musulman aux cheveux blancs, d'honorer celui qui possède tout le Coran sans excès de recherche dans son interprétation et sans négligence de sa lecture assidue et d'honorer le détenteur du pouvoir juste» (Rapporte par Abou Dawud)

Selon 'Amr Ibn Shou'ayb, selon son père, selon son grand-père (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Ne fait pas partie de notre communauté celui qui ne se montre pas clément avec notre petit et ne reconnaît pas l'honneur de notre grand». (Rapporte par Attirmidhi)

Selon Anas (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Toutes les fois qu'un jeune honore un vieillard a cause de son âge, Dieu lui suscitera plus tard quelqu'un pour l'honorer dans sa vieillesse».

Sa modestie :

Selon 'Yad Ibn Himar (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Dieu m'a inspire ce commandement: «Soyez modestes jusqu'a ce que nul ne se vante de sa supériorité sur son prochain et que nul n'agresse son prochain». (Rapporte parMoslem)

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Jamais aumône n'a rien diminue d'une richesse. Quand l'homme pardonne, Dieu ne lui ajoute a cause de cela que considération et puissance. Chaque fois que quelqu'un se montre modeste par amour pour Dieu (non par crainte ou lâcheté), Dieu ne fait que l'élever davantage». (Rapporte par Moslem)

'Aisha (das) rapporte: «La famille de Mohammad (bsdl) n'a jamais mange a sa faim du pain d'orge deux jours consécutifs jusqu'a sa mort». (ura)

Dans une autre version: «La famille de Mohammad (bsdl) n'a jamais mangé a sa faim du pain de blé trois nuits consécutives depuis son arrivée a Médine jusqu'a sa mort».

Abou Musa Al Ash'ari (das) rapporte: «'Aisha (das) nous sortit une tunique et un pagne de tissu grossier. Elle dit: «Voila ce que portait le Messager de Dieu (bsdl) à sa mort». (ura)

"Aisha (das) rapporte: «Le lit du Messager de Dieu était un matelas de cuir rempli de fibres de palmier». (Rapporté par Al Boukhari)

Selon Abou Oumama (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «O fils d'Adam! Si tu dépenses (en aumônes) ce qui excède tes besoins, cela te sera meilleur et, si tu le gardes pour toi, ce sera pour toi un mal. On ne te reprochera pas tout ce que tu auras gardé pour tes besoins réels.Quand tu dépenses, commence par ceux qui sont à ta charge». (Rapporte par Attirmidhi)

Selon Abou Sa'id Al Khoudri (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit :«II y eut une dispute entre le Paradis et l'Enfer. L'Enfer dit: «J'ai chez moi les tyrans et les orgueilleux». Le Paradis répliqua: «J'ai chez moi les faibles et les miséreux d'entre les humains». Dieu arbitra alors entre eux en disant : «C'est toi, Paradis, qui est Ma miséricorde et c'est par toi que Je la donne a qui Je veux. Et toi, Enfer, tu est Mon supplice et c'est par toi que Je tourmente qui Je veux. Je M'engage personnellement a assurer son plein a chacun de vous deux». (Rapporte par Moslem)

Ses recommandations envers les animaux :

Toujours selon lui, le Messager de Dieu (saws) a dit : « Cependant qu'un homme poursuivit son chemin, voila qu'il ressentit une grande soif. Il trouva alors un puits, y descendit et en but. A sa sortie du puits se présenta un chien haletant et léchant la terre humide tellement il avait soif. L'homme se dit : « Ce chien souffre de la soif autant que j'en souffrais moi-même. Il redescendit dans le puits, remplit d'eau sa chaussure, la tint avec ses dents et remonta. Il en abreuva le chien et Dieu loua son acte et lui pardonna ses péchés ». Ils dirent : «Ô Messager de Dieu ! Avons-nous donc un salaire pour nos bonnes actions envers les animaux ? » Il dit : « Pour toute créature vivante il y a un salaire à qui lui fait du bien ».

Ibn Mas'ud (das) rapporte: «Nous étions en voyage avec le Messager de Dieu (bsdl). Il s'en alla faire ses besoins. Nous vîmes alors un oiseau avec ses deux petits. Nous primes les deux oisillons et leur mère se mit a voler au-dessus de nos têtes. A ce moment arriva le Prophète (bsdl) qui dit: «Qui a fait de la peine a cet oiseau en lui prenant ses petits? Allez, rendez-lui ses enfants!». Il vit aussi une colonie (village) de fourmis que nous avions brûlée. Il dit: «Qui a brûlé cette colonie?» Nous dîmes: «Nous». Il dit: «II n'appartient qu'au Maître du Feu de tourmenter par le feu». (Rapporte par Abou Dawud)

Son interdiction de l'orgueil et de la vanité :

Selon 'Abdullah Ibn Mas'ud (das), le Prophète (bsdl) a dit: «N'entrera pas au Paradis celui qui a dans son coeur le poids d'un atome d'orgueil». Quelqu'un dit: «On aime pourtant avoir un bel habit et de belles chaussures». Il dit: «Dieu est beau et II aime la beauté. L'orgueil c'est le fait de ne pas accepter une vérité venant des autres et de les mépriser». (Rapporte par Moslem)

Haritha Ibn Wahb (das) rapporte: «J'ai entendu dire le Messager de Dieu (bsdl): «Voulez-vous que je vous dise qui sont les gens de l'Enfer? Toute brute, arrogant et se prenant pour un grand homme». (ura)

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Dieu ne regarde pas le jour de la résurrection celui qui laissait traîner son manteau pour rabaisser  les autres de son opulence». (ura)

Sa recommandation à être clément et doux :

Selon Ibn 'Abbas (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit une fois a Ashaj 'Abdulqays: «II y a en toi deux qualités que Dieu aime: «la clémence et la patience». (Rapporte par Moslem)

Selon Aicha encore, le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Dieu est doux et II aime la douceur. Il donne pour la douceur ce qu'il ne donne pas pour la violence ni pour toute autre chose». (Rapporte par Moslem)

Selon 'Aisha (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Dieu est doux et II aime la douceur en toute chose». (ura)

Toujours selon elle, le Prophète (bsdl) a dit: «Quand la douceur est dans quelque chose, elle ne peut que l'embellir et quand elle en est retirée, elle ne peut que l'enlaidir». (Rapporte par Moslem)

Selon Anas (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Rendez les choses faciles et ne les rendez pas difficiles. Annoncez la bonne nouvelle et ne rebutez point les gens».(ura)

Jarir Ibn 'Abdullah (das) rapporte qu'il a entendu le Messager de Dieu (bsdl) dire: «Celui qui se voit interdire la douceur, se voit interdire tout le bien». (Rapporte par Moslem)

Selon Ibn Mas'ud (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Voulez- vous que je vous dise qui est interdit au feu?: Tout homme à  l'abord facile, humble, doux et peu exigeant». (Rapporte par Attirmidhi)

Son Hospitalité :

Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit: «Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu'il traite généreusement son hôte. Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu'il soit gentil avec ses proches. Celui qui croit en Dieu et au jour ultime, qu'il dise une bonne chose ou se taise». (ura)

 Selon lui encore, le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Dieu le Très-Haut dira au jour de la résurrection: «Ou sont ceux qui se sont aimés en Mon Nom glorieux? Aujourd'hui Je les ombrage de Mon ombre le jour ou il n'y a d'autre ombre que la Mienne». (Rapporte par Moslem)

Toujours selon lui, le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Par Celui qui tient mon âme dans Sa Main, vous n'entrerez au Paradis que lorsque croirez et vous ne croirez vraiment que lorsque vous vous aimerez. Voulez-vous que je vous indique une chose qu'en la faisant vous vous aimerez? Saluez-vous les uns les autres».(Rapporte par Moslem)

Selon lui encore, le Prophete (bsdl) a dit: «Un homme rendit visite à l'un de ses frères dans une autre cite. Dieu plaça sur son chemin un Ange pour épier son passage...» Puis il cita tout le Hadith jusqu'à ces mots: «Dieu t'a effectivement aime comme tu l'as aime en Lui». (Rapporté par Moslem)

Ses recommandations envers les pauvres et nécessiteux :

Abouddarda' (DAS) a dit : J'ai entendu le Messager de Dieu (BSDL) : «Recherchez ma bénédiction en faisant du bien à vos faibles car Dieu ne vous donne Son soutien et votre subsistance que par égard pour vos faibles » (Abou Dawud)

Selon Abou Hourayra (das), le Prophète (bsdl) a dit: «II ne se lève pas un seul jour sur l'humanité sans que deux Anges ne descendent du ciel. L'un d'eux dit: «Seigneur Dieu! Remplace sa dépense à celui qui a dépensé !» Et l'autre dit: «Seigneur Dieu! Frappe de perte celui qui s'est montré avare!» (ura)

Selon Ibn 'Omar (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Le Musulman est le frère du Musulman. Il ne lui fait pas d'injustice et ne le trahit point. Celui qui oeuvre a satisfaire le besoin de son frère, Dieu est la pour lui satisfaire le sien. Celui qui dissipe une situation affligeante a un Musulman, Dieu lui en dissipe une de celles du jour de la résurrection. Celui qui couvre un Musulman, Dieu le couvre le jour de la résurrection» . (ura)

Selon lui toujours, le Prophète (bsdl) a dit: «Le pire des mangers est celui du festin dont on chasse ceux qui viennent en profiter et auquel on invite celui qui refuse d'y venir, celui qui ne répond pas à l'invitation (de son frère) a effectivement désobéi a Dieu et a Son Messager». (Rapporte par Moslem)

Dans une autre version des deux recueils authentifiés et selon Abou Hourayra: «Le pire des mangers est celui du festin auquel on invite les riches à l'exception des pauvres».

Commentaire

Beaucoup de gens parlent de démocratie, d'égalité et de fraternité. Mais seul l'Islam met vraiment en pratique ces principes d'humanité. Tout le monde mange au même plateau (après s'être soigneusement lavé les mains). Tous sont assis par terre et le riche côtoie le pauvre sans aucune distinction. Voila de quoi implanter dans les coeurs les vrais sentiments fraternels et de quoi les purifier de tout égoïsme et de tout orgueil.

Ses recommandations envers les orphelins

Selon Sahl Ibn Sa'd (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Moi et celui qui entretient l'orphelin sommes au Paradis comme ces deux doigts (et il groupa son index et son majeur puis les sépara)». (Rapporte par Al Boukhari)

Selon Khouweyied Al Khouza'i (das), le Prophète (bsdl) a dit:
«Seigneur Dieu! Je punis sévèrement celui qui transgresse le droit de l'orphelin et de la femme». (Rapporte par Annasa'i)

Sa recommandation à être bon :

On rapporte au sujet de Anas (das) qu'il a dit: «Je marchais aux  côtés du Messager de Dieu (bsdl) alors qu'il portait un manteau de Najran, au bord rugueux. Tout à coup un bédouin s'approcha de lui et le tira brutalement par son manteau. Je regardai le cou du Prophète (bsdl) et y vis la trace du bord du manteau, tellement il l'avait tiré brutalement. Puis il dit: «Ô Mohammad! Ordonne qu'on me donne de ce que tu détiens de l'argent de Dieu ! »Il se tourna vers lui en souriant et ordonna qu'on lui donnât quelque chose ». (URA)

Ibn Mas'ud (das) rapporte: «II me semble encore voir le Messager de Dieu (bsdl) agissant comme l'un des Prophètes (Jesus) qui fut frappé a sang par son peuple cependant qu'il ne cessait d'essuyer le sang de son visage en disant: «Seigneur Dieu! Absous mon peuple car il ne sait pas». (ura)

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit: «Le fort n'est pas celui qui terrasse les gens dans la lutte, mais le fort est celui qui reste maître de lui-même dans la colère». (ura)

Son sens de la justice :

Selon Abou Hourayra (RA), le Messager de Dieu (saws) a dit : « Celui qui a lésé son frère dans sa bonne réputation (son honneur) ou autre chose, qu'il s'en acquitte auprès de lui aujourd'hui (dans ce bas monde) avant qu'il ne se retrouve dans l'autre monde ou le dinars et le dirham n'ont plus cours. S'il a alors quelques bonnes oeuvres, on en prend l'équivalent de son injustice (pour le donner a la personne lésée) et s'il n'a aucune bonne oeuvre, on lui fait supporter en compensation une partie des péchés de la victime ». (Rapporte par Al Boukhari)

 

Category : ENSEIGNEMENTS DU PROPHETE | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |