Des mots qui viennent du cœur. » Paix et Amour entre les peuples

 Des mots qui viennent du cœur.

31/8/2009

calligraphie islam

Des mots qui viennent du cœur.

  [1]Chers frères et soeurs,

Ramadan approche et malheureusement, il est possible qu’il passe sans que nous n’en tirions avantage. Probablement parce que nous n’avons pas compris sa valeur inestimable, mais peut-être aussi parce que nous vivons nos vies à un rythme effréné.
Cette année, face à ce risque, je me suis dit à moi-même : « Zeina ! Fini la fainéantise ! Tu dois tirer bénéfice de chaque instant de ce mois béni parce que c’est un cadeau précieux qu’Allah nous a donné. »
Et c’est aussi la meilleure occasion pour s’approvisionner en actes de bienfaisance et ce, autant que nous le pouvons.
Avant de commencer quoi que ce soit, je vous demande d’être patients avec moi. J’espère que vous me considérerez comme votre sœur qui vous aime... Sinon je n’aurai pas commencé avec vous comme je viens de le faire.

 Récemment, j’ai donc fais ce plan pour Ramadan et je me suis lancée le défi de le suivre. Car pas un Ramadan n’est passé, sans qu’à chaque fois, une grande culpabilité ne m’oppresse, après m’être rendue compte de la belle opportunité que j’avais manquée. Bref, plus de remords ! Les paroles doivent être traduites en actes.

Maintenant vous vous demandez peut être pourquoi Zeina nous dit tout cela ? Et bien, chers frères et soeurs, le fait est que quand j’apprends, j’entends, ou fais quelque chose de bien ou d’utile, j’aime le partager avec les gens que j’affectionne sincèrement et dont je me soucis afin que nous en tirions tous bénéfice. Et je me sentirais sincèrement égoïste si je ne partageais pas ces mots avec mes chers amis... que vous êtes.

Si j’ai offensé quelqu’un en quelque façon que ce soit, je vous demande pardon !
Vous êtes peut être déjà entrain d’exécuter ces quelques principes, et peut être plus ! Je ne suis pas entrain de minimiser vos capacités. Ce sont seulement des mots qui viennent du cœur pour ceux que j’aime.

1 Jeûner de la bonne manière.

Pendant Ramadan nous n’arrêtons pas seulement de manger et de boire, mais surtout nous devons arrêter de crier, de nous fâcher, de dire du mal. Au cas où quelqu’un crie sur vous, vous devez lui dire : « Je jeûne » d’après un hadith du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui ). Croyez-moi ! Cela nous radoucit tout de suite, de cette manière, nous pourrons tirer un maximum de récompenses de notre jeûne. Incha Allah !
Gardons en mémoire le fait que le jeûne est très important puisqu’il s’agit de l’un des cinq piliers de l’islam !

2 Prier à l’heure.

Nous devons faire des efforts pour prier, le plus souvent possible, juste après l’appel à la prière ce qui augmentera notre récompense. Je veux que vous ayez beaucoup de volonté sur ce point. Si nécessaire, assurez-vous d’avoir des habits de prière avec vous, partout où vous allez. Le but principal étant de ne plus rater une seule prière. C’est faisable d’après mon expérience. Fermez la porte de votre bureau pour cinq minutes si vous êtes au travail, ne soyez pas honteux de vous excuser de votre ami quelques minutes pour aller prier, même si vous êtes chez lui. S’il s’agit de musulmans, vous pouvez leur demander de prier avec vous, en groupe, ce qui multipliera votre récompense. Et si ils ne sont pas musulmans, ils vous laisseront sûrement prier par respect pour vos choix. In cha Allah ! Notre bien aimé prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui ) nous a d’ailleurs ordonné de traiter les autres avec bonté et respect, même s’ils ne sont pas musulmans.
Réglons nos agendas et donc nos déplacements en fonction du temps des prières. Allah nous en récompensera, car nous aurons préférez chercher son agrément avant tout.
Rien n’est pire que de rater une prière ! Pesons les pour et les contres et regardons ô combien nous voulons toujours faire plaisir aux gens avant de faire plaisir à Allah alors que c’est en agissant pour Allah en premier lieu que nous serons gagnants. Il faut vraiment garder ce principe en mémoire.
Rien de plus facile que de se lever au « fajr » -prière du matin- pendant Ramadan puisque de toute façon, nous devons nous levez avant l’heure de la prière pour prendre une petite collation : « souhour ».

A propos des ablutions ! Pour que nos prières soient complètes, nous devons commencer par vérifier que nous faisons nos ablutions de la bonne manière. Pourquoi ne pas en profiter pour nous procurer un petit livre sur les ablutions ? Peut-être allez-vous me détester pour cela mes sœurs, mais oui ! Il ne faut pas faire les ablutions avec le vernis à ongle, mais il faut le retirer, puis faire les ablutions. Idem pour tout ce qui forme une barrière entre l’eau et notre peau. Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui ) nous a expliqué que l’eau des ablutions fait disparaître toutes les traces d’impureté, morale et ou physique, qu’il y a sur nous. Puis, nous prions, pour que Dieu nous les pardonne.

3 Lire le Saint coran.

Un jour, j’ai eu cet « email » : « Et si Allah nous privait un jour du Saint Coran pour toujours ! Ne nous sentirions-nous pas coupables de ne pas avoir su profiter suffisamment de ce trésor comme nous le devrions. » Et ce courrier Internet à fait trembler tout mon être, me rappelant de ne pas oublier ce point très important et qui est : Lire le Saint Coran régulièrement, quotidiennement !
Essayons de lire un « juzu’ », soit 20 pages par jour, c’est possible, en lisant 4 pages après chaque prière : 4 fois 5 prières, nous aurons ainsi lu 20 pages par jour, or sur 29 jours, nous aurons fini de lire le coran !
Une idée donc pour vous aider à lire lentement, mais correctement tout le Saint Coran pendant Ramadan ! Car n’oublions pas qu’il ne faut pas juste lire, mais méditer sur ce que l’on lit.

Il faut également se rappeler que dans « bismillahir rahman irrahim », qui se trouve au début de chaque sourate du coran, il y a 19 lettres arabes soit 19 bonnes actions, « hassAnat », à 10 « points » « l’hassanat » soit 190 « hassAnat ». Que dire alors si nous lisons un quart, la moitié, ou tout le coran ! Pour 35 minutes de lecture, soit environ un « juzu ’ » du coran, on peut obtenir autour de 700 000 bonnes actions ! Quelle belle opportunité sommes-nous donc entrain de perdre !
Il parait, et Allah en est le mieux informé que l’un de nos pieux prédécesseurs réussissait à relire le coran des dizaines et des dizaines de fois pendant le Ramadan !

4 L’aumône.

Quand nous jeûnons, nous ressentons ce que ceux qui n’ont pas à manger ressentent, ce qu’ils ont à endurer toute l’année. Alors que dans notre cas, c’est seulement pour le mois de ramadan et donc pas pour toute la journée : du levé au coucher du soleil seulement. Il faut donc sentir la bénédiction d’Allah d’avoir de la nourriture d’autant plus que si il n’y avait pas de la nourriture et de l’eau, nous mourrions. En conséquence, pensons de manière générale à tous les bienfaits d’Allah !
Essayons alors de partager ces plaisirs avec ceux qui en ont moins, que ce soit en leur donnant de l’argent, des vêtements ou de la nourriture. Ce sera une bonne habitude. Il faut bien sûr s’assurer d’avoir une intention pure et de le faire discrètement, mais donner une « sadaqah » devant autrui, peut aussi en encourager d’autres, montrer l’exemple.

5 Tarawih.

Pourquoi n’essayeriez-vous pas d’aller prier les « tarawih » à la mosquée, c’est une belle sensation que celle de prier en groupe, tous unis pour Allah pendant ce mois béni et quelle belle image de l’islam !
Même si cela peut être difficile à cause de notre famille, de notre travail, et donc de la fatigue qui en découle, essayons tout de même de nous libérer pour les dix derniers jours où l’on doit chercher la nuit du destin ou au moins une fois pour essayer !

6 Le dhikr.

Des occasions en or et leurs trésors, voilà ce qu’on peut dire pour résumer le « dhikr » - ou rappel d’Allah- pendant Ramadan. Pendant ce mois, faisons beaucoup d’ « istighfar », demandes de pardon pour nos péchés, faisons des invocations pour nous et nos proches, n’oublions pas tous les Musulmans qui souffrent en Palestine, en Irak, en Afghanistan, partout sur la terre, pensons aux morts, musulmans et musulmanes, ceux qui nous ont précédés dans la foi et qui seront sûrement heureux qu’on leur envoie des « dohas », pensons à faire des invocations pour la communauté islamique, laissons parler notre cœur.
N’oublions pas les enfants, faisons-leur sentir que c’est un mois exceptionnel, racontons-leur l’histoire d’un prophète. Prier avec eux une prière obligatoire ne nous prendra que quelques minutes, emmenons-les à la mosquée au moins une fois pour qu’ils voient la communauté entrain de prier et que nous sommes nombreux ! Décorons leurs chambres de guirlandes avec marqué « bon ramadan » ou « Allah » ou « Mohammed » (paix et bénédictions d’Allah sur lui ).
Il y a énormément d’invocations à faire dans la journée, vous pourrez trouver celles que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui ) a faites, notamment dans ce livre : « La citadelle du musulman » par Al qahtaani.

Une petite invocation pour finir :

Ramadan shahrou l’3afou, fa t’loubou l’3afou...
Allahomma annta 3Afouwwonn kareem touhibbou l’3afwa fa’3fou 3anna !
Allahomma anta rabbee la ilaha illa annta khalak-ta-nee wa ana 3abb-dok, wa ana 3ala 3ah-dika wa wa3-dika ma ss-tata3tou a3outhou bika min sharee ma sana3-tou, abou-ou laka bi ni3matika 3alayya wa abou-ou bi thann-bee, fa’ghfirr lee, fa innahou la yagh-firra th-thounouba illa annta.
Allahomma asskina minn nahri l’kawtharr yawma l’3atashi l’akbarr !!
Allahomma arihh-na ra’ihhata l’jinani ya hannan, ya mannan, ya kareem !!
Allahomma bayyid waj-hana yawwma tab-yaaddoo woujouh, wa yawwma tasswadou woujouh !!
Allahomma a3tina kitabana bi yameenina wa la to3tina kitabana bishimalina !!
Allahomma a3inna 3ala thik-rika wa shook-rika wa hoosni 3ibada-tika !!
Allahomma j’3all-na minn ahli l’jannah wa r’zokna an-na-tha-ra ila waj-hika l’kareemi YA ALLAH !!
Allahomma onn-sorr al-islama wal muslimeen !!
Ya moukalliba l’kouloub, thabit kalbee 3ala deenika !!
Ameen.
Alhamdoulillah allathee hadana li hatha, wa ma komma li-nah-tadee lawwla ann hadana Allah, Allahomma sallee 3ala Mohammed 3abdika wa rassoulika annabiyy l’ommiyy, wa 3ala alihee wa ssahh-bee-hee wa sallam.
Asstaghfirou ALLAH lee wa lakoumm

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer un bon Ramadan.
Qu’ Allah pardonne aux musulmans et aux musulmanes.

 


[1] Traduction du livret de Zeina : A letter from the heart.

Source : http://www.aslim-taslam.net

 

Category : RAMADHAN | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |