L'excellente organisation de la ruche » Paix et Amour entre les peuples

 L'excellente organisation de la ruche

14/9/2009

L'excellente organisation de la ruche

La vie des abeilles dans la ruche et leur processus de production de miel sont fascinants. Sans pouvoir entrer dans trop de détails, découvrons néanmoins les grandes lignes de la "vie sociale" des abeilles. Les abeilles ont à accomplir de nombreuses "tâches", et elles s'en acquittent avec brio, selon une admirable organisation.

La régulation de l'humidité et la ventilation de la ruche: L'humidité de la ruche, qui confère au miel sa qualité hautement protectrice, doit être conservée à l'intérieur de certaines limites. Si ces limites ne sont pas respectées, alors les qualités nutritives du miel vont péricliter. De façon similaire, une régulation de la température de la ruche est nécessaire: il faut qu'elle soit maintenue à 35°C pendant 10 mois de l'année. Pour que ces deux contraintes soient satisfaites, un groupe particulier d'abeilles prend en charge la "ventilation" de la ruche.

Par un jour de forte chaleur, il est facile d'apercevoir les abeilles en train de rafraîchir la ruche: l'entrée de celle-ci se remplit d'abeilles qui se fixent sur la structure en bois et qui ventilent l'espace environnant grâce à leurs ailes. Dans une ruche standard, l'air qui entre par un côté est poussé vers l'extérieur de l'autre côté; en effet, des abeilles travaillent à l'intérieur de la ruche pour propulser l'air frais dans tous les recoins de celle-ci.

Cette ventilation est également très efficace pour assurer la protection de la ruche contre la fumée et la pollution de l'air.

Un système immunitaire: Les efforts entrepris par les abeilles afin de préserver la qualité du miel ne sont pas limités à la régulation de l'humidité et de la chaleur. En effet, un véritable système préventif existe dans la ruche afin d'ôter toute substance susceptible d'engendrer une production de bactéries. Et pour mieux faire, il y a une vigilance destinée à empêcher toute substance étrangère de pénétrer dans la ruche. Cette fonction est assurée par deux gardiens laissés en faction à l'entrée de celle-ci. Et si malgré tout, une entité étrangère de petite taille (tel un insecte par exemple) parvient à entrer, alors ce sont toutes les abeilles qui vont se mobiliser pour l'éradiquer.

Si un objet étranger plus important vient à pénétrer dans la ruche, alors un autre mécanisme de protection est activé: les abeilles "embaument" l'intrus à l'aide d'une substance appelée "propolis (résine des abeilles)", qui est élaborée à partir des résines collectées par les abeilles sur les écorces et les bourgeons d'arbres tels que le pin, le peuplier et l'acacia, auxquelles elles ajoutent leurs propres sécrétions. La propolis est également utilisée pour combler les fissures pouvant survenir dans l'enceinte de la ruche; après avoir été appliquée sur les trous, cette résine sèche en réagissant avec l'air, formant ainsi une surface dure. De cette manière, toutes sortes de menaces extérieures peuvent être prévenues. Les abeilles utilisent la propolis dans la plupart de leurs travaux.

A ce point de l'exposé, de nombreuses questions viennent à l'esprit. La propolis possède la caractéristique qui ne permet à aucune bactérie de se développer en son sein, ce qui rend cette substance idéale pour l'embaumement. Mais comment les abeilles connaissent-elles ces vertus? Et comment les abeilles peuvent-elles produire une substance que l'homme ne peut produire qu'en laboratoire, en possédant de plus une certaine technologie et une bonne connaissance de la chimie? Comment savent-elles qu'un insecte mort produit des bactéries et que l'embaumement neutralise les bactéries?

Il est évident que l'abeille n'a ni connaissance sur le sujet, ni de laboratoire dans son corps.

Les abeilles réalisent cet extraordinaire travail non pas parce qu'elles sont plus intelligentes que l'homme, mais plutôt parce que Allah leur a "inspiré" d'agir ainsi. Sinon, il aurait été impossible pour des milliers d'animaux inconscients d'accomplir des opérations aussi difficiles, et qui requièrent une supervision centralisée.

Source : http://us2.harunyahya.com

 

Category : SIGNES DE DIEU | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |