Les plaisirs du Paradis » Paix et Amour entre les peuples

 Les plaisirs du Paradis

14/12/2009

Les plaisirs du Paradis

 

La réalité du Paradis est une chose que les gens ne pourront jamais comprendre avant d’entrer eux-mêmes en cet endroit, mais Dieu nous en a donné quelques aperçus dans le Coran.  Il l’a décrit comme un lieu essentiellement différent du monde d’ici-bas de par la nature même de la vie qui y est menée, mais aussi de par les différentes sortes de plaisirs dont il nous sera possible de jouir une fois rendus là.  Le Coran informe les hommes sur le Paradis que Dieu leur offre, leur en décrit la grâce et les bienfaits et leur en proclame la beauté.  Le Coran informe les hommes que le Paradis est l’un des deux modes de vie préparés à leur intention dans l’au-delà et qu’en cet endroit, toute bonne chose leur sera accordée à un degré qui surpasse notre capacité actuelle d’imagination.  Le Coran montre aussi que le Paradis est un lieu où toutes les faveurs divines ont été créées à la perfection et où les gens se verront offrir tout ce que leur cœur désire et ce à quoi leur âme aspire, et que les gens y seront loin du manque et du besoin, de l’anxiété ou de la tristesse, de la peine et du regret.  Toutes les sortes de beautés et de bienfaits existent au Paradis et y seront dévoilés dans un état de perfection jamais vu ni connu auparavant.  Dieu a préparé de telles largesses et faveurs, là-bas, comme cadeau aux seules personnes dont Il est satisfait.

Mais quelle est donc la nature de ces plaisirs du Paradis, et en quoi seront-ils différents des plaisirs de notre monde actuel?  Nous allons tenter de mettre en relief quelques-unes de ces différences.

Des plaisirs purs, sans aucune douleur ni souffrance

S’il est vrai que dans notre monde actuel les gens jouissent de certains plaisirs, ils font aussi face à beaucoup de dur labeur et de souffrance.  Si nous devions passer à la loupe la vie que nous menons, nous trouverions que l’adversité et les privations surpassent de loin la facilité et le confort.  Quant à la vie dans l’au-delà, elle sera exempte d’adversités ou de souffrances, et les gens y vivront une vie de pure joie et de pur plaisir.  Tout ce qui cause de la peine, de la douleur et de la souffrance dans notre monde actuel sera absent dans l’au-delà.  Voici certaines des choses qui causent des souffrances ici-bas.

La richesse et l’argent

Lorsque l’on pense au succès dans cette vie, on imagine habituellement de grandes maisons, de beaux vêtements, de beaux bijoux, et des voitures dispendieuses; la stabilité financière est perçue comme la clé d’une vie heureuse.  Pour la plupart des gens, le succès est inséparablement lié à l’argent, même si c’est très loin d’être la vérité.  Combien de fois avons-nous vu les gens les plus fortunés vivre des vies tellement exécrables qu’elles les mènent parfois jusqu’au suicide!  L’argent est une chose que les humains, par nature, désirent par-dessus tout, et dans la création de ce désir, il y a une grande sagesse.  Lorsque ce désir n’est pas assouvi, cela cause un certain degré d’insatisfaction et de détresse chez les gens.  Pour cette raison, Dieu a promis à ceux qui iront au Paradis qu’ils auront tout ce qu’ils auront imaginé en matière de biens personnels et de richesses, et cette promesse s’adresse tant aux gens qui auront été extrêmement pauvres et qui auront été exposés à la faim et à la soif qu’à ceux qui auront vécu dans l’aisance tout en désirant être plus fortunés encore.  Dieu nous donne un aperçu de cela lorsqu’Il dit :

« ... et il y aura [pour eux] tout ce que les âmes désirent et tout ce qui réjouit les yeux. » (Coran 43:71)

« (Et on dira à ses habitants) : « Mangez et buvez comme vous voulez, en récompense des bonnes actions que vous avez faites dans le passé. » (Coran 69:24)

« Ils y seront parés de bracelets d’or et vêtus d’habits verts de soie fine et de brocart, et ils seront étendus sur des trônes.  Quelle belle récompense et quelle belle retraite! » (Coran 18:31)

La maladie et la mort

Une autre cause de douleur et de souffrance dans cette vie est la mort d’un être aimé ou la maladie, qui seront toutes deux absentes du Paradis.  Car là-bas, personne ne souffrira de maladies ou de quelconques douleurs.  Le prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit, à propos des gens du Paradis :

« Ils ne tomberont jamais malades, n’éprouveront jamais le besoin de se moucher ni de cracher » (Sahih Al-Boukhari)

Personne ne mourra au Paradis.  Tout le monde vivra éternellement et profitera des plaisirs du Paradis.  Le prophète Mohammad (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit que lorsque les gens entreront au Paradis, une voix s’élèvera et dira :

« En vérité, vous serez indéfiniment en bonne santé sans jamais être malades.  Vous vivrez éternellement sans plus jamais connaître la mort, vous resterez perpétuellement jeunes sans jamais vieillir, et vous serez comblés de faveurs sans jamais plus connaître de peine ni de regrets. »  (sahih mouslim)

Les relations sociales

Les gens du Paradis n’entendront aucune mauvaise parole ou commentaire blessant et ne ressentiront donc pas de remords à cause de disputes ou de désaccords personnels.  Ils n’entendront que de bonnes paroles et des paroles de paix.  Dieu dit :

« Là, ils n’entendront ni futilités ni récriminations, mais seulement les mots : « Paix!  Paix! » (Coran 56:25-26)

Il n’y aura aucune inimitié entre les gens ni aucun ressentiment :

« Et quelque rancune qu’ils puissent avoir dans leur cœur, Nous l’en extirperons. » (Coran 7:43)

Le Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit :

« Il n’y aura pas de haine ni de ressentiment entre eux, leurs cœurs seront comme un seul cœur, et ils glorifieront Dieu, matin et soir. » (Sahih Al-Boukhari)

Les gens auront, dans l’au-delà, les meilleurs des compagnons, qui auront aussi été les meilleures personnes dans le monde d’ici-bas :

« Quiconque obéit à Dieu et au Messager… ceux-là seront avec ceux que Dieu a comblés de Ses bienfaits : les prophètes, les véridiques, les martyrs et les vertueux.  Et quels bons compagnons que ceux-là ! » (Coran 4:69)

Les cœurs des gens du Paradis seront purs, leurs paroles seront bonnes, leurs actions vertueuses.  Il n’y aura là aucun commentaire blessant, contrariant, offensant ou provocant, car il ne peut y avoir au Paradis de paroles et d’actes inutiles.  Si nous recensions tout ce qui cause angoisse et détresse dans ce monde-ci, nous trouverions, sans aucun doute, que ces choses sont absentes du Paradis, ou alors qu’on y trouve leur opposé.

Le caractère éternel de l’au-delà

Les plaisirs de ce monde-ci sont éphémères tandis que les joies et délices de l’au-delà seront permanents et éternels.  Dans ce monde-ci, lorsqu’une personne apprécie quelque chose, ce n’est qu’une question de temps avant qu’elle ne s’en lasse définitivement ou qu’elle se mette à la recherche d’une autre chose qui lui parait meilleure. Cependant, les délices et les joies du Paradis augmentent chaque fois qu’une personne les ressent, et nul ne s’en lasse jamais.

La vie d’ici-bas est très courte.  Les humains ne vivent qu’un court laps de temps sur terre, et très peu de gens atteignent l’âge de soixante-dix ans.

« Dis : La jouissance d’ici-bas est éphémère; l’au-delà sera meilleur pour qui craint Dieu » (Coran 4:77)

Quant au Paradis, les gens y vivront éternellement.  Dieu dit :

« …les provisions y seront toujours disponibles et les ombrages perpétuels..., » (Coran 13:35)

« Tout ce que vous possédez finira par disparaître, tandis que ce qui est auprès de Dieu durera. » (Coran 16:96)

«  (Il leur sera dit) : Ces largesses, vous les recevrez de Nous, et elles seront inépuisables. » (Coran 38:54)

Des biens et des jouissances inégalés

Les biens mis à la disposition des gens du Paradis, tels que leurs habits, leur nourriture, leurs breuvages, leurs bijoux, et leurs palais, surpasseront de loin tout ce qui est désigné du même nom en ce monde.  En fait, il n’y aura même pas de comparaison possible, puisque même le plus petit espace au Paradis est meilleur que tout notre monde et ce qu’il contient.  Le prophète Mohammed (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit :

« L’espace que prendrait l’un de vos arcs au Paradis est meilleur que tout ce sur quoi  le soleil se lève » (Mishkaat al-Masaabih 3/85, no. 5615)

Exempt de toute impureté

Le paradis est exempt de toutes les impuretés que l’on trouve dans notre monde.  Dans notre vie actuelle, manger et boire induisent les besoins de déféquer et d’uriner, et des odeurs désagréables les accompagnent.  Dans ce monde-ci, quelqu’un qui boit du vin [en abondance] se retrouve en état d’ébriété.  Par ailleurs, les menstruations et l’accouchement des femmes sont le plus souvent causes de souffrances et de douleur.  Le Paradis est exempt de tous ces inconforts : là-bas, les gens n’auront plus besoin d’uriner, de déféquer ou de cracher, et ils ne souffriront plus de congestion nasale.  Le vin du Paradis, tel que décrit par son Créateur, est :

« Liqueur limpide et délectable, n’entraînant nulle ivresse ni perte de facultés » (Coran 37:46-47)

L’eau du Paradis ne devient jamais saumâtre et malodorante et le lait n’y change jamais de goût :

« … des rivières à l’eau toujours limpide; des rivières de lait au goût inaltérable… (Coran 47:15)

Les femmes du Paradis sont pures, exemptes de sang menstruel et de saignements postnataux et de toutes autres impuretés qui sont le lot des femmes dans ce monde.  De plus, elles n’ont pas besoin d’aller à la selle ni de déféquer.  Dieu dit :

… et ils trouveront là des compagnes pures et immaculées [qui ne seront jamais menstruées et ne seront jamais soumises aux besoins naturels d’uriner ou d’aller à la selle etc…]

Lorsqu’on demanda au Prophète comment les gens du Paradis se soulageront [de ce qu’ils auront bu et mangé], il répondit :

« Ils se soulageront en transpirant à travers leur peau, et l’odeur dégagée sera celle du musc; ensuite, leur estomac sera de nouveau prêt à être rempli. » (ibn Hibbaan)

Ce que nous avons mentionné n’est en fait qu’une simple comparaison afin de comprendre la nature du Paradis; mais comme Dieu l’a mentionné, ses plaisirs et ses délices réels ne sont pas accessibles à notre entendement :

« Nulle âme ne sait ce qu’on a réservé comme réjouissances, pour eux, en récompense de leurs œuvres. » (Coran 32:17)

Rien ne se compare, même de loin, au Paradis

Les plaisirs et délices du Paradis surpassent notre capacité d’imagination et défient toute description.  Ils ne sont en rien comparables à ce que nous connaissons dans notre monde; peu importe notre degré futur d’évolution, ce que nous atteindrons comme confort et raffinement ne sera rien en comparaison des plaisirs de l’au-delà.  Tel qu’il a déjà été mentionné dans de nombreuses narrations, rien ne se compare, même de loin, au Paradis :

« Il y a des lumières resplendissantes, des plantes aromatiques, de majestueux palais, des rivières qui coulent en abondance, des fruits prêts à être cueillis, des compagnes superbement belles, de riches habits, dans un lieu éternel où s’épanouit le plaisir, à l’intérieur de belles demeures imposantes construites à la perfection. » (Ibn Maajah, Ibn Hibbaan)

Les sahabas demandèrent au Prophète (paix et bénédictions de Dieu soient sur lui) de leur décrire les constructions du Paradis et il répondit avec cette merveilleuse description :

« Des briques en or et en argent, un mortier de musc odorant, des cailloux de perles et de saphirs et un sol de safran. Quiconque y est admis est submergé de joie et ne ressentira plus jamais la tristesse; il y vivra éternellement sans jamais mourir; les vêtements ne s’y useront jamais et la jeunesse y sera perpétuelle » (Ahmad, at-Tirmidhi, ad-Daarimi)

Dieu dit :

« Et quand tu regarderas, là-bas, (au Paradis) tu ne verras que la félicité [inimaginable] et un vaste royaume. » (Coran 76:20)

Ce que Dieu a gardé secret des délices du Paradis est au-delà de notre capacité d’entendement.  Le Prophète rapporte que Dieu a dit :

« J’ai préparé pour Mes serviteurs ce que nul œil n’a jamais vu, nulle oreille n’a jamais entendu et nul entendement humain n’a jamais pu imaginer. »  Récitez si vous voulez :

“Nulle âme ne sait ce qu’on a réservé comme réjouissances, pour eux, en récompense de leurs œuvres.” (Coran 32:17)

Dans une autre narration :

« Peu importe ce que Dieu vous a dit à propos du Paradis, ce qu’Il ne vous a pas dit est plus important encore. » (Sahih Mouslim)

Source : http://www.islamreligion.com

Tags : islam Paradis
Category : PARADIS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |