Aimons-nous… l’humanité nous interpelle. » Paix et Amour entre les peuples

 Aimons-nous… l’humanité nous interpelle.

31/12/2009

 

Aimons-nous… l’humanité nous interpelle.

Mon présent texte peut paraître étrange pour certains certes, qui iront jusqu’à le classer hors rubriques, ou, voire, refuser sa publication… mais ce dernier n’en manquera pas de beauté à qui sait lire car le bonheur s’y trouve, et pour en tirer profit, il faut un «prodigue labour» de cet écrit… Dans un grand monde aussi mauvais, qui ne se reconnaît plus, absorbé par le matérialisme et dénué de sentiments, il faut savoir chercher et créer son propre petit monde, même étroit, afin de «dresser» sa bonne aise morale et somatique.
A défaut, le virtuel restera à l’écoute du réel et inversement. Le mal délicat des gens et des populations est, qu’en cas de besoin, ils ne trouvent personne à leur écoute. Rester à l’écoute de quelqu’un ne veut point dire régler tous ses maux avec une baguette magique ! Mais lui faire ressentir qu’on est autant affecté par ses problèmes et ses préoccupations et aussi qu’on lui partage ses moments de gaieté. Pour sa part, il ne demandera pas plus que ça… Néanmoins, l’écriture, la lecture et l’intellection resteront la seule arme pour réveiller toutes ces consciences «ensevelies» dans la vengeance et le piétinement des droits communs, dont et surtout le droit à la vie en paix et le droit à la mort en paix. Arrêtons toutes ces fosses communes, tous ces cadavres enterrés en groupe sans aucune considération, tous ces morts au quotidien qui ne se chiffrent plus avec exactitude par les médias (dit-on : 200 à 300 morts par jour !), prouvant malheureusement que la vie humaine n’est plus cotée de notre ère. Alors que le «Royaume de Dieu» se secoue fortement à chaque effusion d’une goutte de sang sans droit. De par la banalité des crimes dans ce monde horrible, qui ne devait être de la sorte, on ne doit nullement rester insensible et réfractaire par rapport à tous ces délits qui secouent la planète et vont à l’encontre de la logique universelle. Toutes ces guerres qui se nourrissent de haine sont la preuve de la disparition de l’amour, en son sens le plus large. Au moment où les mauvais cœurs, animés de pensées aussi malveillantes qu’agressives, sont en train de renforcer leurs rangs sans scrupule, au su et au vu de tous, en trouvant même une légitimité à cela. Pourquoi les âmes du bien n’en feront pas autant alors que la légitimité d’union leur appartienne de droit. Au lieu de réunir toutes nos forces pour sauver ce qui reste de cet univers aussi mystérieux que fragile, on s’adonne à utiliser nos technologies pour s’autodétruire. Loin de toute considération partisane ou religieuse, je me permets de vous narrer une histoire pleine d’amour et d’extraordinaires conclusions :
A l’ère du prophète Mohammed (QSSSL), il y avait un voisin qui ne ratait pas une occasion de l’offenser par ses dires, mettre des obstacles sur son chemin, lui faire du mal, sans que le Prophète ne réagisse à ces actes. Passèrent des jours et des nuits sans que le prophète Mohammed n’aperçoive son voisin. Il demanda alors à ses amis («sahaba») :
- Où est passé mon voisin je ne le croise plus sur mon chemin, il y a de cela plus d’une semaine ?
- Mais il est malade, lui rétorqua un des «sahaba».
Dès que le Prophète prit connaissance de cette nouvelle, il se précipita pour lui rendre visite. A son aperçu, ce voisin «indélicat» s’étonna de cette visite et lui réplique :
- Hé ! dit Mohammed, pourquoi tu me rends visite alors que moi je n’arrêtais pas de te nuire ?
Le prophète Mohammed répondit :
- Mais c’est notre religion qui nous ordonne de le faire. Le voisin s’étonna de nouveau :
- Vous devez avoir une sacrée religion que je désire bien épouser, et je regrette tous mes méfaits antérieurs.
PS : Cette histoire, à elle seule, suffit pour gérer le monde…

redokou@yahoo.fr

 

Category : AMOUR ENTRE LES HUMAINS | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |