La vie de couple dans la balance divine... » Paix et Amour entre les peuples

 La vie de couple dans la balance divine...

23/1/2010

 

Femme prieLa vie de couple dans la balance divine...

 Voici une histoire vraie, et belle, racontée par un cheikh lors d'une émission sur la chaîne IQRAA. Le thème était: La vie de couple dans la balance divine.

Le cheikh voulait donner un exemple concret et récent pour appuyer son argumentation:

Un homme m'a raconté en disant: Je buvais de l'alcool, je ne priais pas, je restais dehors jusqu'à l'aube et j'avais de mauvaises relations avec des femmes. J'étais mauvais, rude et au cœur dur avec ma femme.
Lorsqu'elle se levait pour prier, je me moquais d'elle et je me disais, elle est arriérée, elle prie encore, et je lui demandais de laisser tomber la prière.
Puis Allah m'a guidé.

- Comment était ton retour ?
- L'un des éléments les plus forts qui a provoqué mon retour, était ma femme.
- Comment ?

- Pour les prières obligatoires, j'essayais de l'empêcher de prier (de se concentrer), mais elle ne faisait pas attention à moi. Il m'arrivait même de m'asseoir devant elle pendant sa prière et à l'endroit où elle devait se prosterner. Elle s'écartait avec douceur et se prosternait.
Et une fois sa prière terminée, elle me traitait convenablement et n'en faisait pas un prétexte pour se mettre en colère, m'engueuler ou se mettre à crier. Cela me secouait! Je me demandais quel est son secret pour qu'elle insiste et arrive à ne pas être perturbée par mes paroles (et mes agissements) pendant sa prière ? Sa relation avec Allah doit être telle qu'elle lui donne la force pour ne pas insulter, ne pas crier, ne pas haïr, ne pas dénigrer.

Puis, je lui ai interdit les prières surérogatoires, et je lui ai dit: je t'interdis de te lever la nuit pour prier, je veux que tu sois à mes côtés, dans le lit.
Elle se faisait belle pour moi chaque nuit, me traitait avec douceur et restait à mes côtés même lorsque je n'avais pas besoin d'elle.

Je me suis rendu compte qu'elle ne s'entêtait pas, ne cherchait pas à se venger et ne me traitait pas avec arrogance, alors que le diable me faisait croire que lorsqu'elle insistait pour prier, elle voulait en fait me montrer qu'elle était meilleure que moi, et que lorsqu'elle insistait pour que je n'apporte pas d'alcool à la maison, c'est parce qu'elle voulait tout contrôler à la maison (et prendre le dessus sur moi). Il m'arrivait donc, de rentrer à la maison avec de la boisson alcoolique. Elle se détournait de moi, fermait les chambres des enfants pour qu'ils ne se rendent compte de rien, et s'enfermait dans sa chambre.

A mon réveil, lorsque ma conscience me revenait, elle me traitait avec bonté et douceur et me faisait sentir de l'affection.

Sa persévérance à accomplir son devoir, à ne pas m'obéir dans la désobéissance à Allah ni dans l'abandon des obligations religieuses, m'a affecté au fond de mon âme ! Surtout qu'à côté de cette persévérance, elle continuait à respecter mes droits, me traiter avec douceur, à chercher à me mettre à l'aise, à prendre soin de moi et à prier pour moi.
Il m'arrivait de me levait au milieu de la nuit et de l'entendre, prosternée, pleurer et dire: Ô Allah ! Rend mon mari meilleur ! Je me sentais tout petit devant cette grande et majestueuse femme.

Elle était à l'origine de mon repentir et mon retour à Allah.

Certains pourront se demander comment faisait-elle avec ses enfants ?

Le cheikh dit: J'ai parlé avec cette femme au téléphone, en présence de son mari, et je lui ai posé la question. Elle m'a répondu: Je passais de longues heures avec mes enfants afin de combler l'absence (et la démission) du père, et je leur racontais les histoires du bien-aimé. Je les ai remplis de son amour et j'en ai fait leur modèle d'homme qu'ils n'avaient pas en leur père. J'ai fait en sorte qu'ils s'attachent au prophète en l'évoquant [appeler les bénédictions d'Allah sur Son Messager ] et aussi à travers les récits des jeunes compagnons qui ont côtoyé le prophète et qui l'ont aimé éperdument! Mes enfants sentaient que le prophète était leur père et leur modèle et que c'était la référence perdue.

Lorsqu'ils me demandaient pourquoi papa fait ça ? Je leur disais: Faites des invocations pour votre père afin qu'Allah l'aide et le rende meilleur et on s'installait chaque soir, moi et mes enfants, pour lire sourate Ya-Sin avec cette intention.

Mashallah un exemple de femme à suivre...

 

Source : http://mashallah.boosterblog.com/

Tags : islam femme
Category : MARIAGE / LE COUPLE - 1 | Write a comment | Print

Comments

kheira, le 02-02-2010 à 15:41:03 :

repentir

q'allah  nous  guide  tous inchaallah

| Contact author |