Amar Ben Yasser » Paix et Amour entre les peuples

 Amar Ben Yasser

22/2/2010

Amar Ben Yasser

QUALIFICATIF : Un homme du Paradis

CLASSE SOCIALE : Pauvre

MORT : Mort Martyr à l'âge de 93 ans à la bataille de Siffine

Son père Yasser ibn Amar quitta le Yémen pour chercher un de ses frères à la Mecque où il s'installa. Il s'allia avec Abou Hodheifa Al Moghira. Ce dernier lui donna en épouse Soumaya bint Khayat et de ce mariage béni, Dieu leur donna le fruit qui est Amar. Leur conversion à l'Islam fut précoce ce qui leur valut de la part des Bani Makhzan des tortures. Ils les prenaient tous Yasser, Soumaya et Amar chaque jour au désert brûlant de la Mecque et leurs faisaient goûter toutes sortes de supplices dans le seul but de leur faire renier leur foi en un Dieu unique :Yasser et Soumaya refusèrent et furent les premiers martyrs de l'Islam en la présence de leur fils Amar, tout cela car ils ne désiraient qu'adorer un Dieu unique. Oh Parent Noble, Allah vous a accordé la récompense et a effacé pour l'éternité vos souffrances ! Amar était torturé selon les dires de Amar Ben Al Hakam qu'on ne comprenait pas ce qu'il disait . Amar subit toutes sortes de sévices (écrasé par des pierres brûlantes, submergé la tête dans l'eau, brûlé par ses tortionnaires). Il supportait la torture de son corps car son âme était bien élevée malgré que sous l'inconscience complète, il approuva les dires de ses tortionnaires et pleurant de cet acte non voulu, le Prophète le vit et lui dit "Aucune crainte ne t'afflige, Allah a révélé ce verset : "Non pas celui qui subit une contrainte et dont le cœur reste paisible dans la foi" (verset 106/16).

Les Musulmans firent l'Hégire et la société commença à s'organiser. Le Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) l'aimait beaucoup et se vantait devant ses compagnons de sa foi, il disait "Amar est rempli de foi jusqu'à la moelle, que celui qui est hostile à Amar, Allah lui est hostile, celui qui hait Amar, Dieu le hait, Amar est une partie de moi (le morceau de la peau entre mon nez et mes yeux)."

On disait de lui qu'il était long de taille aux yeux bleus, aux épaules larges, le plus silencieux parmi les gens et il ne bavardait jamais. Il a assisté avec le Messager d’Allah (paix et bénédictions d’Allah sur lui) à tous les combats, son épée au service d'Allah était toujours présente. Il fut nommé par Omar (raa) gouverneur à Koufa avec Ibn Massoûd comme trésorier. Il s'est comporté dans son gouvernement de sorte que ceux qui voulaient le bas monde ne pouvaient le supporter au point de se révolter contre lui. Un homme disait "J'ai vu Amar Ben Yasser alors qu'il était gouverneur acheter des concombres, il les attachait avec une corde puis les portait sur son dos" .

Revenons à la construction de la Mosquée de Médine où chaque Musulman dans la fraternité portaient des pierres lourdes en suant sous la chaleur torride et en louant Allah le Très Haut. Amar était au milieu de ce spectacle de solidarité, le Messager vint vers lui, lui essuya la poussière de ses mains et s'écria "Malheur à Ibn Soumaya, le groupe inique le tuera" . Un mur s'effondra sur Amar, ses compagnons crurent qu'il était mort mais le Messager les rassura en disant " Il n'est pas mort mais le groupe inique le tuera" .

Les années passèrent et nous sommes à présent sous le califat de Othman Ben Affane (raa) où les complots se tramaient de toutes parts contre l' Islam. Omar fut assassiné et ce fut le tour de Othman (raa). Ali (raa) fut Calife et Moâwiya se disputa le Califat avec lui. Les Musulmans étaient partagés, certains restaient neutres, d'autres pour Moâwiya et le reste pour Ali (raa) et c' est dans ce dernier camp que se rangea Amar, l' homme bon et purifié selon les paroles du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui).

La campagne de Siffine arriva et Amar y prit part malgrè son âge de 93 ans . Il combattit mieux que les jeunes de 30 ans. Il disait tout fort "Combattons les gens qui revendiquent la vengeance d' Othman (raa). Par Allah, ils ne veulent pas le venger mais s'approprier ce bas monde" . Puis, il s'élança comme un obus vers Moâwiya et les Amaouites en disant "Nous avons déjà combattu lors de la révélation du Qoran, aujourd'hui nous vous combattons pour l'avoir mal interprété".Ses ennemis faisait tout pour l'éviter car ils pensaient à la prédiction du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) "le groupe inique le tuera" mais il fut tué dans le combat.

O Amar Ibn Yasser repose en paix, toi l'élu du Paradis qu'Allah t'accorde la place due à ton rang ! (amin).




 

Category : COMPAGNONS DU PROPHETE MOUHAMMAD (PSL) | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |